Qu'est-ce que la fracture de compression spinale?

Les fractures de compression de la colonne vertébrale font partie des blessures les plus graves, car elles peuvent rendre une personne invalide. La fracture peut être attrapée à cause de coups violents, d'une plongée dans l'eau ou d'une chute très importante des pieds, de charges excessives lors d'un exercice intense. La fracture par compression peut se former sans impact physique important. Le traumatisme est une forme grave d'ostéoporose, ce qui implique un manque de calcium dans le corps.

Qu'est ce que c'est

Pour comprendre ce qu'est une fracture de compression, examinons notre anatomie. Les osselets vertébraux, qui forment ensemble une colonne vertébrale, ont un corps, deux arcs et une racine, les maintenant ensemble. Dans sa forme, il ressemble à un anneau dans lequel passe le canal vertébral. En cas de compression, une compression des vertèbres entre elles se produit, entraînant une modification du corps vertébral. Donc, sa forme peut changer ou il va craquer. Les corps de l'un et du groupe de vertèbres, placés côte à côte et séparés l'un de l'autre, peuvent être blessés.

Dans la colonne vertébrale thoracique, les onzième et douzième vertèbres sont plus susceptibles de se blesser car elles supportent la charge la plus lourde. Dans la partie inférieure, la première vertèbre souffre principalement de la compression des racines dorsales nerveuses. Les causes de fracture vertébrale par compression du cou sont une chute de hauteur, un accident de la route ou un autre traumatisme crânien.

Classification

Les fractures vertébrales par compression sont divisées en catégories en fonction du degré de compression des corps vertébraux, des caractéristiques de la fracture, des complications existantes et de l'intensité des symptômes.

  • Voir aussi: Vertébroplastie de la colonne vertébrale.

Selon le degré de compression

Il existe trois niveaux de complexité de la fracture de compression de la colonne vertébrale, en fonction de la force d'indentation du corps vertébral:

  1. En cas de blessure au premier degré, la vertèbre est comprimée à 20–40% de sa hauteur normale.
  2. Au deuxième degré, la vertèbre est réduite de moitié.
  3. Le troisième degré de complexité consiste à serrer l'os plus de deux fois.

En modifiant la vertèbre

  • Fracture en forme de coin. La vertèbre est comprimée d'un côté, formant une forme en coin. Et la partie étroite est tournée vers les organes internes de la personne.
  • Compression-déchirement. Avec cette blessure, la vertèbre antéropostérieure est coupée du corps principal. De plus, les bords des deux parties sont inégaux. Souvent, ce phénomène s'accompagne d'un déplacement de la partie déchirable vers l'avant et vers le bas, ce qui entraîne une lésion du ligament longitudinal. Parfois, plusieurs parties sont arrachées d'une vertèbre à la fois.
  • Fragment Ce type de fracture est également appelé détritique - explosif. En raison de la forte compression, la vertèbre est brisée en plusieurs morceaux qui se séparent en raison de la pression exercée sur les disques intervertébraux. La face arrière de la vertèbre pénètre dans le canal intervertébral, ce qui perturbe le fonctionnement de la moelle épinière. Cela provoque divers troubles du système nerveux.

Pour complications

  • La fracture non compliquée est caractérisée par la présence de douleur dans la colonne vertébrale. Souvent, une personne croit que l'inconfort est causé par d'autres raisons et n'est pas examiné par un traumatologue. Par la suite, une telle imprudence peut provoquer l’apparition d’une ostéochondrose ou d’une sciatique.
  • La fracture compliquée s'accompagne de troubles du système nerveux. L'apparition de fragments est la plus dangereuse, car les processus nerveux sont endommagés, ce qui entraîne une diminution de la sensibilité et de l'engourdissement des extrémités.
  • Voir aussi: Fracture compressive de la colonne vertébrale chez les enfants.

Signes de

Les symptômes d'une fracture par compression de la colonne vertébrale incluent la présence de douleurs d'intensité variable, ainsi que des mouvements limités de la colonne vertébrale, des bras et des jambes. Selon la partie de la colonne vertébrale blessée, des symptômes d'intensité variable sont observés.

En cas de blessure à la région cervicale, il y a une douleur dans le cou, qui est activée lorsque la tête bouge et lorsque la zone endommagée est ressentie. Lors de blessures à la colonne thoracique ou lombaire, des douleurs apparaissent lors des mouvements du corps. En position couchée, il est difficile de se retourner et de lever les jambes. La courbure est visible à l’arrière, elle-même formée par un coin endommagé ou saillant de la vertèbre.

Les processus épineux endommagent les ligaments, qui sont chargés de diastasis, c'est-à-dire la divergence des fibres musculaires. Lorsque vous touchez les lieux avec la présence d'os endommagé et l'apparence d'un effort physique, la douleur augmente.

  • Voir aussi: Fracture de la colonne vertébrale thoracique.

Avec cette blessure, des problèmes peuvent survenir lorsque vous allez aux toilettes. Si la moelle épinière ne souffre pas beaucoup, ces problèmes disparaissent en 2-3 jours. La force et la douleur à long terme sont différentes selon le degré et la nature de la compression. Mais cela augmente parfois avec n'importe quel effort physique. Dans les fractures sévères, la douleur devient insupportable, ce qui entraîne une modification de la respiration et même une immobilisation complète du patient. Comme les racines nerveuses sont stockées dans les vertèbres, leur compression provoque un dysfonctionnement du système nerveux et, en cas de traumatisme grave, la moelle épinière peut en souffrir.

Diagnostics

Les maux de dos ne constituent pas une base directe pour établir ce diagnostic, car ils peuvent être causés par de nombreuses autres raisons. Afin de déterminer la présence d'une fracture de compression chez une personne et de commencer son traitement, les types d'examens suivants sont nécessaires:

  • Rayon X de la colonne vertébrale, droit et latéral. Cela vous permettra de voir la vertèbre endommagée, le degré de compression et les complications possibles. Cette procédure est essentielle pour déterminer la maladie et obligatoire pour les blessures présumées.
  • Pour une étude plus approfondie de la zone lésée prescrite par tomodensitométrie.
  • Appliquez la myélographie pour étudier les performances et les dommages possibles à la moelle épinière, ainsi que les effets sur lui de la fracture résultante.
  • L'examen par un neurologue est effectué pour déterminer la présence de dommages à la moelle épinière de parties du système nerveux.
  • Dans les cas très difficiles, si on soupçonne que la structure de la colonne vertébrale est modifiée, le médecin vous prescrira une IRM.
  • Densitométrie, doit être effectuée pour vérifier l'ostéoporose.

Si vous soupçonnez une blessure, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Retarder et tenter de faire face seul à une blessure peut entraîner de graves complications, voire une paralysie.

  • Voir aussi: Conséquences d'une fracture de compression de la 12e vertèbre thoracique.

Traitement

Le traitement des fractures de compression vertébrale consiste à éliminer la douleur, à stimuler la guérison des sites de fracture, à restaurer l'activité musculaire et le travail naturel des racines nerveuses et, si nécessaire, à restaurer chirurgicalement le corps vertébral sous son aspect et sa localisation antérieurs.

La récupération post-traumatique dure environ trois mois. À ce stade, le patient reçoit une fixation et une immobilisation du site de la fracture, tout en limitant les mouvements du patient lui-même.

Un traitement est prescrit aux personnes ayant subi une compression de la colonne vertébrale: utilisation d'analgésiques pour soulager la douleur, pour renforcer l'effet de blocage de la novocaïne; dans les cas graves, les médicaments opioïdes peuvent être prescrits par un médecin.

  • Si nécessaire, des activités opérationnelles utilisant la cyphoplastie et la vertébroplastie, étant donné que ces types ont un faible impact.
  • Thérapie spéciale et autres moyens de restaurer l'activité du système musculaire et la plasticité de la colonne vertébrale.
  • Voir aussi: Conséquences des fractures vertébrales.

Réhabilitation

Les activités de rééducation ne peuvent être entreprises qu’après le traitement d’une fracture par compression de la colonne vertébrale et la guérison finale des vertèbres blessées. La fusion des corps vertébraux n’est pas un phénomène rapide, elle prend en moyenne 3 mois environ. Pendant ce temps, les muscles s'affaiblissent en raison d'une activité physique faible et de l'utilisation de corsets.

  • Voir aussi: Traitement et effets de la fracture du cou.

Les activités visent à renforcer la charge musculaire, à restaurer la régénération cellulaire et à améliorer la circulation sanguine de la zone endommagée. La durée et l'intensité des procédures de récupération varient en fonction des caractéristiques de la fracture par compression, de la vitesse de cicatrisation osseuse et de la durée de la récupération.

Au cours de la rééducation, les procédures suivantes sont effectuées avec la victime:

  • Physiothérapie: enveloppements à la paraffine ou à l’ozokérite, UHF, rayons UV, etc.;
  • Effectuer un cours de massages;
  • Exercices spéciaux permettant de restaurer progressivement le tonus musculaire;
  • Exercices de respiration, en particulier pour les patients subissant une lésion de la colonne thoracique.

Beaucoup, pour maintenir et améliorer l'effet, se tournent vers un thérapeute manuel qui peut aider à rétablir la santé perdue à l'aide de la médecine traditionnelle. Mais la conduite de cette thérapie doit être discutée avec votre traumatologue traitant et ne faire référence qu'à un expert en thérapie manuelle hautement qualifié.

Il est souhaitable d'inclure les aliments contenant des vitamines du groupe B, ainsi que ceux riches en calcium, zinc et magnésium, dans l'alimentation du patient après un traumatisme. Ces oligo-éléments aideront à renforcer les os et leur régénération rapide des tissus. Les produits qui peuvent éliminer le calcium du corps doivent être jetés au moins pendant la récupération. Il convient également de rappeler qu'un excès d'aliments gras ne permet pas à l'organisme d'absorber le calcium. De plus, l'alcool perturbe les processus métaboliques et détruit l'activité des cellules saines.

Si vous avez à faire face à cette maladie, ne désespérez pas. Aujourd'hui, la médecine résiste avec succès aux fractures de compression et aide une personne à récupérer complètement Mais il ne faut pas oublier qu'ignorer, et plus encore, se soigner lui-même dans ce cas est inacceptable et peut présenter un grand danger. Aux premiers soupçons, il est nécessaire de procéder à un examen par un traumatologue et, si nécessaire, de procéder au traitement.

Comment s'effectue le transport en cas de fracture de la colonne vertébrale?

Conséquences de la fracture de compression vertébrale

La colonne vertébrale est le support principal de tout le corps humain. Il se compose de vertèbres, en raison de laquelle la force de la colonne vertébrale est assez élevée.

Les vertèbres peuvent supporter une charge importante si elles ne sont pas sensibles aux maladies. Les disques intervertébraux régulent et assurent la mobilité de la jonction vertébrale, l'amortissement et la répartition de la charge.

Mais si la charge sur la colonne vertébrale était forte, des fractures se produisent. Les fractures de compression les plus courantes sont considérées comme thoraciques et lombaires. Et, comme toute autre maladie, les fractures par compression peuvent avoir des conséquences de nature différente.

Fracture de compression de la colonne vertébrale - résumé

Une lésion médullaire grave, quoique peu commune, est considérée comme une fracture de la colonne vertébrale. La compression de la vertèbre se produit lors d'une lésion de la colonne vertébrale.

Les accidents de voiture, la plongée dans l'eau, la hauteur sous la hauteur humaine, les chutes de hauteur, l'ostéoporose et d'autres causes peuvent entraîner une fracture de la vertèbre de la colonne cervicale, lombaire, thoracique ou sacrée d'une personne.

Les fractures de compression sont:

    Simple, sans complications - les lésions de la colonne vertébrale sont caractérisées par l’absence de symptômes neurologiques.

Le patient ne ressent que de la douleur et de l'inconfort. Le syndrome douloureux est dû à une irritation des terminaisons nerveuses dans la zone des fractures de compression de la colonne vertébrale;

  • Compliqué - les fractures par compression, comme toute autre maladie, peuvent avoir des conséquences négatives.
  • Conséquences de la fracture de compression

    Les conséquences sont généralement attribuées aux complications d'une fracture de compression.

      En cas de fracture grave, on prescrit au patient un repos au lit, qui s'accompagne de l'apparition de plaies de pression dues à un long séjour en décubitus dorsal. Dans de tels cas, une attention particulière est nécessaire: sous les membres supérieurs et inférieurs, sous les fesses et les omoplates, entourent des oreillers spéciaux.

    Parce que ces endroits sont assez proches du lit, leur position doit être changée périodiquement. Un massage sur les zones touchées sera efficace et il est souhaitable de retourner la victime sur le lit aussi loin que possible.

    En raison de la position couchée prolongée, des processus négatifs à long terme se produisent dans les poumons et les intestins.

    En conséquence, le patient apparaît une indigestion, une tendance aux gaz et à la constipation. Les poumons sont bien pires endurent un long séjour en position horizontale. Les crachats peuvent s'accumuler dans les poumons, ce qui se traduit par l'apparition d'une pneumonie ou le développement d'une bronchite, de nature chronique.

    Si la hauteur de la vertèbre est réduite de plus de 30%, cela provoque une instabilité dans tout le système de la colonne vertébrale. Cette complication est appelée instabilité segmentaire.

    En raison de cette instabilité, le développement de la radiculite se produit prématurément, de l’ostéochondrose et d’autres maladies de la colonne vertébrale de nature dégénérative. Les conséquences peuvent apparaître après un certain temps et ne montrer aucune manifestation clinique.

    L'une des conséquences les plus graves consiste à pincer ou à déchirer les racines de la moelle épinière. Au moment de la blessure, des fractures apparaissent dans les structures nerveuses.

    Mais la compression se produit au moment des dommages et dans la période future. Si la compression survient à long terme, ces perturbations neurologiques sont dues à la constriction des vaisseaux sanguins et à une malnutrition accrue de la moelle épinière.

    Parmi les conséquences fréquentes, figurent l'apparition de symptômes neurologiques, tels que sensation de froid, engourdissement, douleur qui survient après un effort physique prolongé.

    Ces effets résultent de la compression d'un morceau d'os ou de la vertèbre d'une terminaison nerveuse. Les symptômes neurologiques peuvent ne pas apparaître immédiatement, il est probable qu'ils apparaîtront longtemps après la blessure.

  • En raison de la compression des racines nerveuses lors d'une fracture de compression sévère de la colonne vertébrale, une paralysie des membres peut survenir, en particulier - de manière irréversible.
  • Une condition appelée sténose spinale se produit lorsqu'une fracture par compression de la colonne vertébrale survient à la suite de la pénétration de fragments d'os dans le corps vertébral, ce qui rétrécit progressivement le canal rachidien, tout en comprimant les vaisseaux sanguins qui alimentent les structures nerveuses.

    En général, l'irrigation sanguine de la colonne vertébrale est altérée. Les symptômes tels que douleur, perte de force musculaire des bras et des jambes, engourdissement des parties du corps et autres troubles désagréables ont tendance à augmenter progressivement.

    La difformité kyphotique est l’un des effets les plus désagréables des fractures de compression de la colonne vertébrale.

    Une telle complication est le plus susceptible de se produire chez les femmes âgées souffrant d'ostéoporose et ayant une fracture de compression. Si nous appelons cette conséquence des mots simples - il ne s'agit alors que d'une bosse sur le dos.

    Le problème principal dans le traitement d'un patient présentant seulement une fracture de compression estimée de la colonne vertébrale dans la région thoracique est le diagnostic tardif de la nature métastatique d'une fracture ou d'une compression de la moelle épinière.

    La victime avec une fracture de compression dans la région thoracique nécessite le contrôle le plus rapide de la douleur et une levée précoce pour éviter des effets tels que la thrombophlébite et la pneumonie.

  • Chez les enfants souffrant de fractures compliquées, il peut se produire une tétra-, paraplégie (parésie), ainsi que des troubles de la fonctionnalité des organes du bassin - miction et défécation - résultant d'une compression de la moelle épinière. Les symptômes associés à de telles complications sont les suivants:
    1. Irritation: paresthésie, douleur osseuse, chair de poule sur la peau, engourdissement, sensation de froid ou de brûlure;
    2. Perte: hypotension, aréflexie et perte musculaire.

    En outre, les enfants peuvent présenter des escarres résultant d'une fracture de la colonne vertébrale, d'une hernie intervertébrale, d'une ostéochondrose post-traumatique, d'une instabilité segmentaire.

    À la suite d’une fracture de l’épine thoracique, il est probable que des cyphoses ou cyphoscolioses thoraciques se forment, ce qui entraîne une déformation de l’ensemble de la poitrine, ainsi que des troubles de la fonction du cœur et des poumons.

    Les conséquences d'une fracture de compression peuvent être assez graves, c'est pourquoi vous devez contacter immédiatement les spécialistes. Seul un médecin sera en mesure de déterminer l'étendue des lésions vertébrales et de prescrire un traitement complet à la victime.

    Le traitement se déroule de deux manières: conservatrice avec un léger degré de dommage et opérative avec des fractures plus complexes avec des conséquences. En fin de traitement, la rééducation d'un patient ayant subi une fracture de compression rachidienne est obligatoire.

    Le centre de réadaptation peut inclure: nager dans la piscine, thérapie physique, massage, repos en station et manque d’activité physique jusqu’à la fin de la période de rééducation.

    Voir des inexactitudes, des informations incomplètes ou incorrectes? Savez-vous comment améliorer un article?

    Vous souhaitez proposer de publier des photos sur le sujet?

    Aidez-nous à améliorer le site! Laissez un message et vos contacts dans les commentaires - nous vous contacterons et améliorerons ensemble la publication!

    La colonne vertébrale est formée en raison de l'interconnexion des os individuels - les vertèbres. Comme tout autre os, la vertèbre est sujette aux blessures qui entraînent sa fracture.

    La fracture de la colonne vertébrale est une blessure fréquente chez les personnes âgées. Cependant, l'incidence de la pathologie parmi la population jeune a récemment augmenté.

    Classification

    Toutes les fractures vertébrales peuvent être divisées en plusieurs types. Le mécanisme de classification par blessure divise la pathologie en types suivants:

    1. Fracture de compression de la colonne vertébrale - avec cette blessure, le corps vertébral est comprimé de haut en bas, comprimé par son propre poids. Cette pathologie est le type de lésion le plus courant.
    2. Fracture de décompression de la colonne vertébrale - avec cette forme rare de blessure, la vertèbre est étirée et non comprimée. Fondamentalement, un tel mécanisme se produit dans les accidents de la route.
    3. Blessure explosive de type fragmentation - ce mécanisme est caractérisé par la formation de multiples fragments vertébraux. Une fracture explosive ne se produit pas seulement lorsqu'une onde explosive est appliquée sur un corps vertébral. L'os se décompose souvent en fragments et en compression de force élevée.

    Le type de blessure le plus courant est une fracture de compression de la colonne vertébrale. Il devrait comprendre plus en détail. Les médecins divisent ce type de blessure en fonction de leur gravité:

    • Fracture de 1 degré - la compression du corps se produit moins de 1/3 de sa hauteur.
    • Fracture 2 degrés - la vertèbre est comprimée de moitié.
    • Fracture de grade 3 - compression de plus de 50% de la hauteur du corps vertébral.

    Le plus difficile à traiter est une fracture de grade 3. Avec cette pathologie, les sections d'os se détachent inévitablement de la vertèbre. Ils violent l'anatomie des formations nerveuses et endommagent la moelle épinière.

    Raisons

    Pourquoi une fracture de compression de la colonne vertébrale? La cause immédiate de la blessure peut être les événements suivants:

    • Surcharge de sport.
    • Tombe d'une grande hauteur.
    • Accidents de la route.
    • Blast blessures.
    • Blessures domestiques.

    Prédisposer l'occurrence de facteurs pathologiques tels que:

    1. L'ostéoporose En raison de cette pathologie, une fracture de compression survient plus souvent chez les personnes âgées. Avec l'âge, la densité minérale osseuse diminue. Les vertèbres chez les personnes âgées peuvent être blessées même en tombant d'une hauteur de leur propre corps.
    2. Troubles d'échange et hypovitaminose.
    3. Maladies de l'intestin, du pancréas, du foie et de la malabsorption associée (absorption insuffisante des aliments dans le tractus gastro-intestinal).
    4. Spodilolisthésis.
    5. La faiblesse du squelette musculaire et ligamentaire du dos.
    6. Ostéomyélite des vertèbres.
    7. Maladies systémiques du tissu conjonctif.
    8. Tumeurs de la colonne vertébrale.
    9. Abcès purulents.
    10. Long lit repos avec l'activité physique ultérieure.

    Bien sûr, une fracture de compression de la colonne vertébrale survient dans la plupart des cas chez les personnes âgées. Le facteur principal est l'ostéoporose, cependant, avec les années s'accumule une autre pathologie des organes et des systèmes.

    Le traumatisme décrit chez les jeunes devrait être à l'origine de la recherche d'une maladie concomitante, à moins que le dommage ne survienne pendant une charge excessive (chute ou accident).

    Les symptômes

    Quel que soit le service où la blessure est survenue, certains signes indiquent une lésion de la colonne vertébrale. Ceux-ci incluent les symptômes suivants:

    D’autres symptômes caractéristiques inhérents aux lésions du dos sont difficiles à isoler. Il est nécessaire d'insister séparément sur le tableau clinique de la fracture de chaque étage de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique, lombaire).

    Fracture de compression de la colonne cervicale

    Les symptômes de lésion de la colonne cervicale ont une image plutôt caractéristique. Les signes de lésions cervicales incluent des manifestations telles que:

    • Douleur dans la colonne cervicale.
    • Faiblesse, vertiges.
    • Perte de conscience
    • Tir intense douleur dans le bras.
    • Engourdissement, perte de sensation dans une ou plusieurs mains.
    • Changement de pression artérielle.

    Les blessures à la colonne cervicale sont très dangereuses pour la vie et le pronostic du travail. Si vous trouvez des signes similaires chez une personne, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

    Les dommages à la colonne cervicale sont une cause fréquente d'invalidité humaine.

    Fracture de compression de la colonne thoracique

    La fracture de la colonne thoracique a peu de manifestations cliniques spéciales. Après une blessure, le patient ressentira une douleur dans la partie appropriée du dos.

    Parfois, les douleurs de lumbago sont transmises le long de la côte à la poitrine.

    Fracture de compression de la colonne lombaire

    La fracture de la colonne lombaire survient dans la grande majorité des cas dans la région de L1 (première vertèbre lombaire). L1 - le niveau de la colonne vertébrale, situé sur la transition du thoracique au lombaire. Les caractéristiques de la biomécanique et les courbes de la colonne vertébrale déterminent la forte incidence de fractures de la vertèbre L1.

    Si une personne a une fracture de L1 ou une autre vertèbre lombaire, les symptômes suivants se manifestent:

    • Douleur intense dans le bas du dos.
    • Incapacité à redresser votre dos.
    • Mal de dos dans les fesses et les jambes.
    • Engourdissement de telle ou telle peau de jambe.
    • Miction et défécation involontaires.

    Diagnostics

    Lors du diagnostic d'une fracture vertébrale, le médecin effectuera plusieurs études. Types de procédures de diagnostic:

    • Radiographie du département concerné dans plusieurs projections.
    • Tomographie par ordinateur.
    • Imagerie par résonance magnétique.

    Pour un diagnostic complet, vous devrez consulter un neurologue ou un neurochirurgien.

    Des complications

    Ne sous-estimez pas la gravité de la maladie telle que la fracture de compression de la colonne vertébrale, les conséquences de cette blessure peuvent sérieusement changer la vie de la victime. Les complications de la blessure incluent:

    • L'instabilité des vertèbres.
    • Malformations de la colonne vertébrale
    • Dorsalgie chronique.
    • Parésie et paralysie.
    • Perte de sensibilité cutanée.
    • Incontinence d'urine et de fèces.
    • Sténose rachidienne.
    • Myélopathie.

    De tels phénomènes peuvent être évités si le traitement des dommages est démarré à temps.

    Traitement

    Comment traiter les dommages résultants au dos? Tout d'abord, vous devriez contacter un spécialiste. Il choisira une méthode de thérapie:

    • Traitement conservateur.
    • Traitement chirurgical.

    Après l’une des méthodes ci-dessus, un rétablissement complet est nécessaire - une cure de rééducation.

    Il est contre-indiqué de traiter les blessures décrites à la maison sans consulter d'abord un médecin. Cela peut entraîner des complications graves.

    Traitement conservateur

    Après l’entrée du patient à l’hôpital, le médecin commencera le traitement par anesthésie. Pour cela, divers médicaments analgésiques sont utilisés. Les analgésiques sont pris tout au long de la période conservatrice. Le traitement conservateur direct consiste en une reclinaison progressive ou en une étape de la vertèbre. À l'aide de dispositifs spéciaux, le médecin ramène le corps de l'os à l'endroit de sa position anatomique.

    L'effet est fixé au moyen d'une immobilisation - un corset ou un bandage de plâtre est appliqué sur le service concerné pendant une période maximale de 3 mois.

    Ce traitement est utilisé pour la première blessure, moins souvent au deuxième degré.

    Traitement chirurgical

    Lorsque le deuxième et surtout le troisième degré de dommage est nécessaire pour effectuer une intervention chirurgicale. Les indications pour le traitement chirurgical sont également des lésions des structures nerveuses, une instabilité de la colonne vertébrale, non soulagée par la douleur.

    L’opération peut être effectuée par l’accès avant ou arrière, en fonction du degré d’implication de certaines entités. Le médecin produit une décompression des nerfs, élimine des fragments de la vertèbre, stabilise l'os ou la prothèse affecté dans la zone du segment moteur.

    Après l'opération, tout patient subit un cours de rééducation visant à rétablir les fonctions perdues.

    Réhabilitation

    La rééducation après une fracture de compression vertébrale est indispensable pour tous les patients. Il comprend plusieurs méthodes de thérapie:

    • Immobilisation thérapeutique.
    • Exercices de thérapie physique.
    • Massages et kinésithérapie.

    Immobilisation

    Après que la vertèbre touchée ait pris sa position anatomique, il est nécessaire de la fixer à cet endroit. Cela permet une immobilisation thérapeutique. La méthode implique l'utilisation de divers bandages et corsets pouvant être mis sur n'importe quelle partie du dos.

    Le corset avec fracture par compression de la colonne vertébrale crée l’immobilité, accélère la guérison et prévient la récurrence des blessures. Les conceptions de bandages ne sont désignées que par un spécialiste, car le médecin détermine le degré de compression requis.

    Les salons orthopédiques offrent une large gamme d'appareils qui permettront d'obtenir l'effet de récupération le plus rapide.

    Exercices La thérapie par l'exercice pour les fractures de la colonne vertébrale est l'une des principales méthodes de récupération. La gymnastique est effectuée après autorisation de l'expert. Les exercices impliquent une augmentation progressive de la charge, entraînant les muscles du dos.

    Les cours se déroulent en plusieurs étapes au cours desquelles les exercices se compliquent progressivement. Au début de la période de rééducation, il est recommandé de pratiquer la gymnastique sous la supervision d'un spécialiste.

    Les exercices après une blessure au dos visent à obtenir les effets suivants:

    • Améliorer l'approvisionnement en sang du service affecté.
    • Soulager le gonflement et l'inflammation.
    • Renforce le système musculaire du dos.
    • Restaurez le ton général du corps.
    • Préparez la colonne vertébrale pour les charges de tous les jours.

    En cas de fracture, les exercices suivants sont possibles:

    • Gymnastique respiratoire.
    • Exercices pour les membres supérieurs et inférieurs.
    • Les occupations sur le ventre pour le renforcement du cadre musculaire du dos.
    • S'incline et tourne.
    • Exercice Fitball.
    • Exercices avec des haltères.
    • Charge axiale.

    Les exercices sont répertoriés par ordre de charge croissante. Choisissez le moment pour passer à la prochaine étape devrait être un spécialiste en thérapie par l'exercice.

    Massage et physiothérapie

    La rééducation après une fracture de la colonne vertébrale peut inclure des cours de massage et une thérapie manuelle. Le massage est utile pour effectuer après la physiothérapie. Ces procédures vous permettent de détendre les muscles, de soulager l'enflure et l'inflammation et d'accélérer la réparation des tissus.

    Le massage a un effet de distraction, conduit au ton des structures nerveuses de la colonne vertébrale.

    Le complexe de physiothérapie a également un effet similaire au massage. Le médecin choisit des options de physiothérapie, en fonction des contre-indications et des possibilités du patient.

    Fracture de compression rachidienne: symptômes, traitement, conséquences, rééducation

    La fracture par compression est une blessure à la colonne vertébrale grave et assez commune qui survient lorsqu'elle est comprimée et fléchie simultanément. Les fractures vertébrales sont l’une des principales causes des maux de dos, qui peuvent durer de manière continue pendant une longue période.

    Le groupe à risque de fractures de la colonne vertébrale comprend la génération la plus âgée (après 50 ans) qui fait un effort physique inhabituel ou pratique un sport extrême, ainsi que les jeunes gens avec une chute atypique, même de petite taille. Afin de diagnostiquer correctement la cause du mal de dos, qui a un lien temporaire avec une blessure ou une chute, il est recommandé de ne pas retarder le traitement, mais d'écouter la recommandation du médecin de subir un examen médical. Cela vous permettra de commencer le traitement nécessaire à temps et d'obtenir le meilleur résultat dans un délai plus court, en évitant d'éventuelles complications.

    Sous l'effet d'une charge spécifique, la pression exercée sur les corps et les disques d'une ou de plusieurs vertèbres augmente considérablement. Dans le même temps, la partie antérieure de la vertèbre est généralement «aplatie», acquérant une forme en forme de coin. De plus, la hauteur de la colonne vertébrale est réduite, ce qui entraîne de graves conséquences.

    Avec les fractures de compression de la colonne thoracique et lombaire, les tissus mous entourant les vaisseaux et les nerfs sont endommagés. Mais la plus grave des blessures à la colonne vertébrale est une fracture des vertèbres cervicales, dont les conséquences peuvent être les plus graves et les plus dangereuses pour la vie de la victime.

    Les fractures de compression 1 et 2 de la vertèbre lombaire, ainsi que les 11 et 12 vertèbres thoraciques sont généralement obtenues lors d'un accident de voiture ou lors d'une chute de hauteur. Il est à noter que cela peut souffrir comme une ou plusieurs vertèbres.

    Ce type de blessure est également assez fréquent chez les personnes âgées, dont les os deviennent fragiles en raison du développement de l'ostéoporose. Dans ce cas, une fracture de compression n'est pas moins dangereuse et agit comme une complication de la maladie sous-jacente.

    Les fractures vertébrales, dans lesquelles la moelle épinière n'a pas été endommagée, peuvent être divisées en 3 degrés:

    • le premier est lorsque la hauteur vertébrale est réduite de moins de la moitié;
    • la seconde est à laquelle cette hauteur est réduite de moitié;
    • la troisième - à laquelle est enregistrée la réduction la plus significative de la hauteur vertébrale - plus de 50%.

    Il est à noter que la douleur à la fracture des vertèbres déjà affaiblie par d'autres maladies est généralement mineure et est souvent ignorée par les victimes, qui préfèrent souvent ne pas demander l'aide d'un médecin, ce qui peut avoir des conséquences négatives.

    Il n'est pas toujours pris en compte qu'en cas de fracture, le signe d'une lésion des structures nerveuses peut ne pas être une douleur, mais des symptômes neurologiques caractéristiques (faiblesse musculaire, engourdissement des bras ou des jambes, etc.).

    Symptômes de fracture de compression

    Les signes les plus courants d’une telle fracture de la colonne vertébrale sont les suivants:

    • maux de dos aigus, pendant et après la blessure;
    • mal de dos, s'étendant aux bras ou aux jambes;
    • engourdissement et faiblesse dans les membres;
    • mouvement limité de la colonne vertébrale;
    • douleur en appuyant sur les zones le long de l'axe de la colonne vertébrale;
    • douleur abdominale du caractère de la ceinture;
    • fatigue et faiblesse générale;
    • difficulté à respirer.

    Maladies connexes:

    Diagnostics

    Avant de poser un diagnostic et de prendre une décision concernant le traitement à venir, le médecin peut vous prescrire un ensemble de procédures de diagnostic:

    • Radiographie de la colonne vertébrale (projection frontale et latérale) - pour identifier la vertèbre endommagée.
    • Tomodensitométrie (CT) - pour une étude plus détaillée de la structure de la vertèbre endommagée. En parallèle du scanner, une myélographie est parfois réalisée, ce qui permet d'évaluer l'état de la moelle épinière dans la zone lésée.
    • Imagerie par résonance magnétique (IRM) - pour déterminer la présence de dommages aux structures nerveuses de la colonne vertébrale.
    • Densitométrie - recommandée à toutes les femmes de plus de 50 ans pour le diagnostic opportun de l'ostéoporose.
    • Examen neurologique - pour vérifier le fonctionnement des racines nerveuses, des nerfs périphériques et de la moelle épinière.

    Symptômes associés:

    Conséquences de la fracture de compression vertébrale

    Une blessure aussi grave à la colonne thoracique et lombaire peut par la suite entraîner:

    • instabilité des vertèbres dans la zone lésée;
    • sténose spinale;
    • divers troubles neurologiques;
    • développement d'une ostéochondrose et d'une sciatique post-traumatiques (si les racines nerveuses continuent à subir la pression de la vertèbre endommagée).
    • difformité kyphotique (pas une flexion physiologique de la colonne vertébrale dans la région de la poitrine) ou d'autres courbures vertébrales;
    • parésie et paralysie des extrémités (en cas de fracture par compression de la région thoracique ou lombaire, lorsque la vertèbre exerce une pression sur la moelle épinière).

    Les fractures de compression dans la région du cou (fracture de 4, 5 ou 6 vertèbres), qui sont obtenues par des plongeurs infructueux en se frappant la tête contre le bas, sont plus courantes. En conséquence, la soi-disant "blessure du plongeur", ces personnes risquent au moins une instabilité segmentaire, et au maximum - la mort instantanée.

    Les fractures dans la région thoracique sont presque toujours le résultat d'une blessure directe. Étant donné qu'au tournant de la 7e vertèbre thoracique, une personne ressent souvent une douleur intense, mais assez tolérable, il fait rarement appel à un médecin, en espérant qu'il «passera par». En conséquence, un certain nombre de complications se développent, nécessitant un traitement plus sérieux.

    Le traitement des fractures de la 12e vertèbre du thoracique et des 1 à 2 vertèbres de la lombaire (charge principale en cas de blessure) a débuté à temps pour éviter des complications dangereuses s'il était possible d'éviter une lésion de la moelle épinière.

    Lorsque le corps vertébral est «enfoncé» dans le canal vertébral, le risque de parésie ou de paralysie des membres est élevé.

    Il convient de noter qu'une diminution de la taille d'une des vertèbres due à une blessure entraîne presque toujours des conséquences telles que des modifications dégénératives des terminaisons nerveuses dans le domaine des lésions et du syndrome de douleur chronique.


    Traitement de fracture par compression

    De telles fractures sont traitées chirurgicalement ou, le plus souvent, de manière conservatrice non chirurgicale. En l'absence d'indications pour une intervention chirurgicale, le processus de traitement se limite généralement à la réparation de la partie endommagée de la colonne vertébrale, au repos prolongé (jusqu'à plusieurs semaines) et strict, à la prise d'analgésiques et au port ultérieur d'un corset spécial.

    Après la restauration de la vertèbre endommagée, le retrait du gypse et le début des premières tentatives de déplacement, ils procèdent à des mesures de réhabilitation. Cela est nécessaire car pendant le séjour sans mouvement, les muscles du dos (corset musculaire) sont fortement affaiblis et ne peuvent plus soutenir correctement la colonne vertébrale.

    L'évolution du traitement est choisie individuellement en fonction de l'âge du patient, des spécificités du traumatisme subi et des complications possibles. Le cours de traitement peut inclure les procédures suivantes:

    • Acupuncture
    • Blocage médical des articulations et de la colonne vertébrale, utilisé pour soulager la douleur.
    • La physiothérapie et le traitement médicamenteux sont un ensemble de mesures combinant blocages, compte-gouttes et physiothérapie.

    À la suite du traitement, le patient soulage les maux de dos, les vertèbres reviennent à leur position normale, la mobilité et les courbes naturelles de la colonne vertébrale sont progressivement restaurées et, dans le domaine des lésions, la circulation sanguine et le métabolisme sont normalisés.

    Réhabilitation

    À la fin du traitement, le médecin recommande au patient une série d'exercices de thérapie par l'exercice effectués sous la supervision d'un spécialiste dans un centre de réadaptation, ainsi que ceux que le patient peut faire seul à la maison.

    Il convient de rappeler que toute activité physique est autorisée à s’appliquer au plus tôt quatre mois après la blessure. En outre, pendant six mois, le patient est souhaitable pour éviter une position assise prolongée. Une personne blessée qui a suivi un traitement au cours de l'année devrait également consulter périodiquement un médecin pour surveiller son état et recevoir les consultations nécessaires.

    En plus de la thérapie physique, des méthodes de physiothérapie telles que le massage et l’acupuncture apporteront des avantages tangibles. Grâce à eux, le processus de restauration du tissu osseux et la sensibilité des fibres nerveuses sont plus efficaces.


    Rééducation après chirurgie

    Malheureusement, les complications d’une fracture par compression ne peuvent pas toujours être traitées par des méthodes conservatrices. Le médecin peut prescrire une opération en cas de fracture de la colonne vertébrale instable ou en cas de risque de complications neurologiques. Après le traitement chirurgical, le patient doit également suivre un cours de rééducation individuel.


    Causes des fractures de compression

    La cause d'une fracture de compression peut être:

    • tomber ou sauter d'une hauteur;
    • blessure causée par un accident de voiture;
    • faiblesse vertébrale ou ostéoporose;
    • blessure professionnelle ou sportive.

    La fracture de compression due à l'ostéoporose est assez fréquente chez les femmes de plus de 80 ans, dont beaucoup présentent des signes d'ostéoporose. Dans cette maladie, la densité osseuse diminue, raison pour laquelle ils ne peuvent même pas supporter la charge habituelle. Par exemple, vous pouvez avoir une telle fracture même en glissant dans la rue ou en tombant d'une chaise.

    La présence de tumeurs malignes est une autre cause de fracture de compression vertébrale.

    Prévention

    Pour éviter des blessures aussi graves, il est recommandé:

    • incluez dans votre régime des aliments contenant du calcium qui renforcent les os, tels que fromage cottage, fromage, crème sure, poisson, tomates, amandes, noix, céréales, bananes, légumes verts;
    • n'oubliez pas de marcher par temps ensoleillé et de manger des aliments contenant de la vitamine D (œufs, sésame) et du zinc (légumineuses, fruits de mer, foie);
    • renforcer les os par la natation, la danse, la remise en forme, le jogging;
    • chaque année après 50 ans à subir un diagnostic de l'état des os;
    • abandonner les mauvaises habitudes sous forme de fumer et de boire des boissons alcoolisées;
    • minimiser ou abandonner complètement l'utilisation de boissons gazeuses, de café, de thé fort, de margarine et de mayonnaise.

    Les personnes âgées lors des premières manifestations de l'ostéoporose doivent rapidement prendre des mesures pour lutter contre cette maladie.

    Fracture de la colonne vertébrale - Symptômes, traitement et rééducation

    La fracture compressive de la colonne vertébrale est l’une des lésions du dos les plus courantes. Elle se produit lors de la compression et de la flexion de la colonne vertébrale. La région lombaire, qui est très chargée, est le plus souvent touchée.

    Les traitements et la rééducation durent longtemps et sont effectués sous la stricte surveillance d'un spécialiste. Fracture de compression vertébrale de classe ICD - 10.

    Qu'est ce que c'est

    Les blessures les plus courantes sont les suivantes: nizhnegrudny (11 à 12 vertèbres) et lombaire (à la première vertèbre).

    Les fractures compensées de la colonne cervicale et thoracique sont rares. Le plus souvent, ils résultent de blessures à la voiture et de coups portés à la tête.

    Les fractures dues à la compression et à l’impression sont causées par diverses blessures, frappes et ecchymoses au cours de la plongée et de la natation, des sports, des chutes de hauteur et une mauvaise répartition du chargement.

    La compression peut survenir avec une maladie telle que l'ostéoporose (manque de calcium dans le corps).

    Une fracture non compliquée n'est souvent pas diagnostiquée, car elle présente des symptômes légers et endommage rarement la queue du cheval (faisceau de fibres nerveuses).

    Quels types sont là?

    Les fractures des zones suivantes sont distinguées:

    En outre, les degrés suivants de fractures de la colonne vertébrale dépendent du changement de hauteur de la vertèbre:

    • 1 degré. La hauteur diminue de moins d'un tiers.
    • 2 degrés. La hauteur diminue de moins de la moitié.
    • 3 degrés. Une diminution de plus de la moitié.

    Par la nature de la blessure émettent:

    • En forme de coin.
    • Broyé par compression.

    Selon la gravité de la blessure:

    Les fractures des derniers stades nécessitent souvent une guérison à long terme et peuvent être à l'origine d'ostéoporose, de pathologies neurologiques, d'un déplacement des vertèbres et d'autres complications.

    Les symptômes

    Le tableau clinique de la maladie dépend de la gravité et de l’emplacement de la fissure.

    Les symptômes communs caractéristiques d'une colonne vertébrale cassée sont les suivants:

    • Douleur dans la région vertébrale. Parfois dans les extrémités inférieures ou supérieures.
    • Restriction de mobilité.
    • Augmentation de l'inconfort en conduisant.

    En fonction de l'emplacement de la catatrauma se manifeste:

    • Région cervicale. Douleur dans le cou, aggravée par le mouvement. La déformation en forme de coin de la vertèbre se manifeste par une sensibilité au toucher lors de la palpation et du retournement de la tête.
    • Thoracique et lombaire. La gêne se produit en conduisant. Cependant, en décubitus dorsal avec une fracture de décompression, il y a de la douleur, surtout en se retournant du dos et en levant les jambes.

    Dans ce cas, de nombreuses personnes ne consultent pas de spécialiste et ne soupçonnent aucune lésion vertébrale de représenter un danger pour le corps.

    Dans les cas graves, il peut y avoir:

    • Miction altérée
    • Problèmes de transit intestinal.
    • Engourdissement
    • Douleur insupportable.

    Indépendamment de la blessure et de l'intensité de la douleur, une personne doit consulter un spécialiste. Cela aidera à poser le bon diagnostic et à trouver le bon traitement.

    À la maison avec des blessures du premier, deuxième, troisième, Th5, th7 corps,
    Th11, Th12 et autres vertèbres pour fournir un traitement de haute qualité est impossible.

    Les fractures dues aux empreintes, au compresseur et à la transmission nécessitent souvent une chirurgie de la colonne vertébrale.

    Diagnostics

    Le symptôme principal de la maladie est la douleur et peut apparaître dans les maladies les plus diverses du système squelettique.

    Les procédures de diagnostic comprennent:

    • Radiographie
    • CT
    • Myélographie ou IRM.
    • Examen neurologique.

    Ce n’est qu’après ces procédures que le médecin pourra établir un diagnostic précis et identifier l’ampleur des dommages.

    Premiers secours

    Quels que soient le type et la forme de la fracture par compression, les premiers secours consistent en les actions suivantes:

    • Restreindre les mouvements de la victime. Vous ne pouvez pas vous lever, marcher et vous asseoir. Pour réparer la zone lésée, mais plutôt toute la colonne vertébrale.
    • Appelez la brigade d'ambulances.
    • Vérifiez si la personne est consciente, si elle a un pouls et des signes de respiration.
    • En cas de douleur intense, vous pouvez faire une injection d'analgésiques.
    • Si la respiration et le pouls sont absents, une réanimation cardiopulmonaire est effectuée.
    • Le transport de la victime est effectué sur une civière par au moins 3 personnes.

    Comment traiter?

    Le type de médecin nécessaire dépend de la clinique de la maladie mais, en général, ils suivent un traitement:

    Le traitement des blessures à la colonne vertébrale et des fractures comprend:

    • Antidouleurs.
    • Physiothérapie
    • Massage et exercices spéciaux.
    • Traitement chirurgical.

    La chose la plus importante est de réparer la partie blessée de la colonne vertébrale. Le patient est montré au repos au lit strict. Souvent utilisé dans une fracture de compression du corset et divers modèles d'inclinaison.

    Combien de porter un corset dépend de la gravité de la fracture, mais en moyenne - de 2 mois.

    La possibilité de marcher et de s'asseoir au virage dépend de sa gravité et de la nature de la blessure. En moyenne, il est interdit à une personne de sortir du lit quelques semaines et elle doit s'allonger correctement.

    Interdit toute charge, à la fois physique et émotionnelle, il est important de compléter et de manger des aliments riches en calories. Vous devez dormir au moins 9 heures par jour.

    Lorsque vous pouvez vous asseoir, seul le médecin vous dira, en fonction des résultats de l'examen.

    Un hôpital présentant une fracture de compression vertébrale est délivré pour environ 12 semaines à la discrétion du spécialiste traitant.

    Le dos cassé nécessite un traitement à long terme - à partir de 3 mois. Chez les enfants, cette période est un peu plus rapide et chez les adultes, cela peut prendre un an.

    Le trouble de la compression nécessite une radiographie ou une tomodensitométrie tout au long du traitement pour déterminer le degré de récupération de la vertèbre.

    Causes, symptômes et traitement des blessures à la colonne vertébrale non compliquées

    Les médecins doivent souvent aider les patients atteints d'une lésion de la moelle épinière. Comme le montre la pratique, nombreux sont ceux qui souffrent de lésions de la colonne vertébrale simples, résultant principalement de blessures domestiques ou sportives.

    Beaucoup moins souvent, la violation est provoquée par le développement de l'ostéoporose. Dans le cas d'une forme simple de blessure, les médecins ont recours à un traitement conservateur.

    Variétés de blessures

    Pour déterminer efficacement la méthode de traitement en traumatologie, il est habituel de classer les blessures au dos en lésions compliquées et non compliquées de la colonne vertébrale.

    Si la moelle épinière a été endommagée lors d'une fracture, une forme compliquée est diagnostiquée. Appel simple de tels dommages à la colonne vertébrale, dans lequel:

    • pas de déplacement vertébral;
    • la moelle épinière et sa coquille sont conservées entières;
    • le ligament longitudinal antérieur de la colonne reste intact.

    Parmi les types de blessures énumérés, distinguent les dommages:

    La plus courante est une fracture de compression dont l’essentiel réside dans la lésion des corps vertébraux, accompagnée d’une diminution de leur hauteur.

    En outre, les blessures sont fermées et ouvertes. Ils sont diagnostiqués par la présence ou l'absence de dommages aux tissus mous et à la surface de la peau. Le type de blessure le plus commun.

    Une fracture des deux dernières vertèbres thoraciques et de la vertèbre L1 se produit généralement, mais la localisation des blessures à d'autres endroits n'est pas exclue. Ceux qui préfèrent le sport et la course automobile traitent principalement de la déformation des vertèbres cervicales.

    Facteurs provocants

    Les fractures vertébrales compliquées et non compliquées sont causées par un certain nombre de raisons. Une personne peut souffrir des conséquences suivantes:

    • faire du sport;
    • accident de la circulation;
    • tombe d'une grande hauteur;
    • soulever des objets trop lourds;
    • rotation infructueuse du corps;
    • développement de l'ostéoporose;
    • la formation de tumeurs dans la colonne vertébrale.

    Une fracture par compression non compliquée de la colonne vertébrale se produit souvent à un moment où une personne qui tombe d'une hauteur tombe sur des jambes tendues et tendues ou sur les fesses. De nombreux enfants vont à l'hôpital avec un diagnostic similaire en raison de leur activité accrue.

    Si nous considérons une colonne vertébrale absolument saine, elle est alors capable de faire face à une charge importante et peut supprimer les impulsions qui apparaissent lors de l’impact.

    Avec l'âge, le risque de fracture de compression augmente, car des modifications de l'organisme ou des maladies existantes conduisent à un affaiblissement du tissu osseux.

    Selon les statistiques, les lésions non compliquées de la colonne vertébrale dues à la compression chez les patients de plus de 50 ans sont dues à l'ostéoporose.

    Tableau clinique

    On rappelle constamment aux médecins un diagnostic opportun. Les patients commettent une grave erreur en reportant une visite chez le médecin après une blessure, espérant que la douleur disparaîtra d'elle-même.

    Les signes de dégradation par compression non compliquée au stade initial sont caractérisés par une gravité faible. Sans remarquer de changement particulier dans le comportement de l'enfant affecté, les parents ne s'empressent souvent pas de demander de l'aide, et la violation est aggravée.

    Une fracture due à une blessure provoque une douleur intense. Si la vertèbre s'effondre lentement, la douleur n'apparaît pas immédiatement. Habituellement, ils se déclarent après l'exercice.

    Les dommages simples sont accompagnés de:

    • une douleur aiguë à l'endroit où la vertèbre a été endommagée, bien que des douleurs apparaissent parfois dans l'abdomen;
    • l'augmentation de la douleur en marchant ou en position debout, ainsi que sa diminution lorsqu'une personne se couche;
    • incapacité à se tourner ou à se plier normalement;
    • problèmes de respiration;
    • gonflement des tissus dans la zone touchée.

    Colonne lombaire

    Dans la région lombaire, les fractures de compression sont souvent diagnostiquées, car les vertèbres lombaires sont les plus sollicitées. À la suite d'une blessure dans cette région, en plus d'une douleur aiguë, la victime devra traiter:

    • faiblesse croissante;
    • engourdissement du dos et des membres;
    • des vertiges;
    • obstruction intestinale;
    • choc traumatique (dans de rares cas).

    Les sensations sont localisées en fonction de la vertèbre endommagée. La fracture de la vertèbre L1 se produit le plus souvent, car c’est lui qui prend la charge. S'il n'y a pas de complications, le patient a toutes les chances de se rétablir complètement.

    Une fracture de compression fermée non compliquée du corps de la vertèbre L3 est beaucoup moins courante, car son emplacement joue un rôle important à cet égard. Un traumatisme dans une région donnée survient généralement à la suite d'un coup direct.

    Lorsqu'une personne tombe sur les fesses, la lésion vertébrale L5 n'est pas exclue. La localisation de la douleur se produit dans la région lombaire, mais souvent dans la région de l’aine.

    Caractéristiques du cours thérapeutique

    Les patients souffrant de blessures simples ont reçu un traitement conservateur dont l’essentiel est d’utiliser:

    • médicaments contre la douleur (uniquement prescrits par un médecin);
    • dispositifs de fixation;
    • mode spécial.

    Initialement, le patient devrait être en position couchée sur une base solide.

    Combien de temps une fracture vertébrale non compliquée guérit-elle? Il est interdit aux patients de 12 à 14 semaines de soulever des objets lourds, de s’asseoir, de se plier et de se retourner brusquement. Si nécessaire, un corset en plâtre est appliqué pendant six mois.

    Le traitement ne peut pas se passer de thérapie physique, de même que la région lésée grandit beaucoup mieux et plus rapidement. La thérapie par l'exercice est prescrite 1,5 à 2 mois après la blessure. Les cours sont effectués sous surveillance médicale.

    Grâce à l'utilisation d'un corset orthopédique, une charge supplémentaire est retirée de la colonne vertébrale, ce qui accélère la récupération.

    Si le patient écoute les recommandations des médecins et ne les enfreint pas, la zone endommagée envahira environ 3 mois plus tard.

    Une sélection de mes matériaux utiles sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations, que je vous recommande de consulter:

    Consultez également de nombreux autres documents utiles dans mes communautés et des comptes sur des réseaux sociaux:

    Disclaimer

    Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.