Causes des kystes rachidiens, effets possibles sur la santé

Kyste de la moelle épinière

Kyste de la moelle épinière

Un kyste de la moelle épinière est une formation de cavité dans la tige de la moelle épinière, remplie de liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) et résultant de blessures et de certaines maladies. En règle générale, le kyste est localisé dans la région cervicale ou thoracique supérieure de la moelle épinière.

La syringomyélie est considérée comme une maladie chronique du système nerveux. Elle se caractérise par une expansion pathologique dans la région du canal central de la moelle épinière et par l'apparition de petits kystes autour de celle-ci.

La raison principale de l'apparition d'un kyste de la moelle épinière est une pathologie du développement du système nerveux pendant la période prénatale, conduisant à un échec du processus de maturation des cellules gliales, qui conservent la capacité de croître.

En outre, les modifications suivantes peuvent être les causes de la pathologie:

  • rétrécissement de la colonne cervicale,
  • pathologie de la perméabilité de l'espace sous-arachnoïdien dans la région de la jonction cervicale ou vertébrale,
  • des tumeurs dans le tissu cérébral ou une fosse crânienne postérieure,
  • processus inflammatoires à la suite d'une blessure à la colonne vertébrale.

Les maladies sont plus sensibles aux hommes. Le début du développement du processus pathologique est généralement précoce, mais la maladie apparaît à l’âge de 30 à 40 ans.

Symptômes de la moelle épinière

Les symptômes de la syringomyélie dépendent du site du processus pathologique et la région de la lésion comprend les symptômes suivants:

  • perte de sensibilité dans certaines zones de la peau, notamment impossibilité d'évaluer correctement la douleur et la température. Les signes caractéristiques des kystes sont également les suivants: sensation de froid, sensation de brûlure, paresthésie, moins souvent - douleur dans la région de la peau touchée;
  • atrophie ou parésie des membres;
  • déformation du squelette;
  • dans le cas de blessures, anomalies du développement, sténose, syringomyélie pendant une longue période n'apparaît pas, masquant le processus pathologique principal;
  • changements végétatifs-trophiques, y compris dermographisme, hyperhidrose, dommages aux ongles, acrocyanose.

Diagnostic de kystes rachidiens

Le diagnostic de la syringomyélie est effectué par un médecin expérimenté, basé sur l'interprétation du tableau clinique du patient, de la nature des troubles sensibles et de leur comparaison avec le développement anormal détecté du SNC.

Après un examen physique du patient et une étude de l'historique de la maladie, les tests de diagnostic suivants sont nommés:

  • L'IRM ou la tomodensitométrie est le moyen le plus efficace d'identifier un kyste de la moelle épinière, utilisé pour visualiser la colonne vertébrale, la moelle épinière et le liquide environnant (LCR). Les études permettent au médecin d’évaluer adéquatement la structure du tissu osseux et la localisation de la lésion,
  • Électromyographie - une étude visant à identifier les pathologies du fonctionnement des motoneurones,
  • Un examen otoneurologique est effectué si une maladie telle que la syringobulbie est suspectée.
  • Rayon X - examen visant à déterminer l’atrophie et les processus hypertrophiques,
  • La consultation du psychologue est nécessaire dans certains cas et vise à évaluer l'état de l'individu, ainsi qu'à identifier les changements pathologiques.

Traitement des kystes rachidiens

Le traitement des kystes de la moelle épinière dépend des causes du développement de la pathologie et de la nature de l'évolution de la maladie.

Les principales méthodes de thérapie sont:

  • Avec la variante idiopathique de la syringomyélie, dans laquelle la cause de la pathologie n'est pas connue du médecin, la tactique d'observation est pratiquée, ce qui est également préféré avec une progression assez lente du processus pathologique et l'absence de symptômes graves,
  • Si la maladie est due à une sténose spinale ou à une tumeur, le traitement repose sur le soulagement des lésions primitives. Habituellement, si la cause fondamentale est éliminée avec succès, le kyste cesse de se développer ou régresse,
  • En cas de blocage par le kyste de l'espace sous-arachnoïdien, une intervention chirurgicale immédiate est effectuée.
  • En cas de syringomégalie, une pathologie congénitale entraînant une violation de l'écoulement cérébral du liquide céphalo-rachidien, on procède généralement à l'ablation chirurgicale du kyste, ce qui permet de rétablir le processus métabolique normal du LCR,
  • Le traitement médicamenteux est effectué afin de soulager la spasticité, la douleur, l'arthropathie.

Traitement chirurgical des kystes rachidiens

La chirurgie est un traitement courant des kystes symptomatiques de la moelle épinière.

L’opération au centre de neurochirurgie est réalisée de deux manières:

  • Fenestration. La procédure consiste à pratiquer une petite incision près du site de localisation du kyste et à introduire un endoscope spécial avec une caméra miniature. L'endoscope est utilisé pour ouvrir avec précision un kyste dont le contenu s'écoule dans le liquide céphalo-rachidien et est expulsé à travers le corps.
  • Manipulation - la méthode implique l'introduction d'un cathéter à travers une incision dans le kyste. Le shunt permet au liquide de s'écouler à travers une autre partie du corps, généralement l'abdomen.

Kyste de la moelle épinière

Un kyste de la moelle épinière est un néoplasme pathologique, qui est une cavité au niveau de la structure correspondante du système nerveux, remplie de contenu séreux ou hémorragique.

La pathologie au début est asymptomatique, ce qui pose des problèmes de diagnostic. Le traitement moderne permet de stabiliser l'état du patient et, dans certains cas, de le rétablir complètement.

Raisons

Kyste de la moelle épinière se produit chez les patients spontanément ou dans le contexte de l'influence de facteurs secondaires. Dans le premier cas, le rôle principal est joué par la prédisposition héréditaire ou le développement anormal du fœtus dans l'utérus.

Congénitale

Les kystes congénitaux surviennent dans le contexte de la progression des maladies héréditaires (syringomyélie) ou des troubles du développement fœtal. Les infections, les blessures, les avortements et le stress dans la vie de la mère nuisent à la santé de l’enfant.

Les kystes congénitaux se manifestent rarement pendant l'enfance. Le pic d'activité de la pathologie tombe sur la maturité de la vie des patients. Chez les enfants, le problème se manifeste par l'affaiblissement de la sensibilité par la parésie et la paralysie.

Acquis

Les formations kystiques acquises dans la moelle épinière se développent dans le contexte de la pathologie primaire. Les facteurs provocateurs qui déclenchent l'apparition des cavités correspondantes sont:

  • Processus inflammatoires avec le développement de la dégénérescence des tissus nerveux.
  • Traumatismes de la moelle épinière.
  • Les professions associées à l'activité physique sur la colonne vertébrale.
  • Mode de vie en surpoids et sédentaire. Facteur obligatoire - un long séjour en décubitus dorsal.
  • Hémorragies dans les tissus de la moelle épinière.
  • Maladies infectieuses.

Ces facteurs sont optionnels. Leur présence augmente le risque, mais ne garantit pas le développement de la pathologie correspondante.

L'évolution et le pronostic de la maladie dépendent en grande partie du type, de la localisation (niveau de la colonne vertébrale) du kyste qui se développe dans le tissu nerveux. Ci-dessous seront décrits les types courants de formations progressant dans le canal rachidien.

Syringomyélique

Les kystes syringomyéliques sont traditionnellement situés dans la colonne cervicale. La formation d'une petite taille au fil du temps est remplacée par le tissu cartilagineux. La pathologie s'accompagne de douleurs nécessitant l'utilisation d'analgésiques.

Hydromyélique

Les kystes hydromyéliques se développent rapidement, se remplissant rapidement de liquide. L'hydrocéphalie cérébrale est la complication de ce processus. Les formations sont congénitales ou acquises.

Dermoïde

Les kystes dermoïdes se développent à partir de la muqueuse de la moelle épinière. Dans 95% des cas, le problème est acquis. La cavité se développe lentement, remplie progressivement du secret de la sueur ou des glandes sébacées. Le kyste est enlevé chirurgicalement avec un pronostic favorable.

Arachnoïde

Le kyste arachnoïdien (arachnoïdien) est un néoplasme qui se développe dans la membrane correspondante de la moelle épinière. La cavité est remplie de liqueur. L’atteinte d’un kyste de 1,4 à 1,6 cm est accompagnée de symptômes cliniques graves. Une intervention chirurgicale ne garantit pas une élimination complète du problème.

Alcool

Les kystes hépatiques sont une pathologie congénitale provoquée par une infection ou un traumatisme du fœtus. Le néoplasme se développe sur le site de l'expansion des racines de la colonne vertébrale. La cavité est remplie de liquide céphalo-rachidien, comprimant le tissu nerveux avec la progression des symptômes.

Sous-arachnoïdien

Le kyste sous-arachnoïdien est le résultat d'une blessure ou d'un autre processus pathologique accompagné d'une rupture de la membrane arachnoïdienne de la moelle épinière. Au cours de la période de cicatrisation, les tissus se développent mal ensemble avec la formation de cicatrices et de cavités, qui se remplissent progressivement de liquide et pressent les tissus voisins.

Postconcussion

Le kyste post-commotion est une conséquence d'une lésion vertébrale. La formation de la cavité s'accompagne d'une violation de la moelle épinière avec perte de sensibilité ou de certaines fonctions des membres, organes internes due à une violation de l'innervation.

Localisation

La localisation des formations kystiques affecte le tableau clinique. La pathologie peut progresser dans les zones suivantes de la colonne vertébrale:

  • Région cervicale. Dysfonctionnement progressif des membres supérieurs, vertiges, fluctuations de la pression artérielle.
  • Département thoracique. Innervation des organes internes avec des troubles du cœur, le tractus gastro-intestinal est altérée.
  • Colonne lombaire, douleur perturbée et sensibilité tactile des membres inférieurs, organes pelviens.

Les symptômes

Les symptômes des kystes spinaux dépendent de leur taille et de leur emplacement. Aux premiers stades de son développement, le patient ne ressent aucune gêne.

À mesure que le néoplasme se développe, les signes suivants apparaissent:

  • La douleur
  • Violation de la sensibilité des membres supérieurs et inférieurs.
  • Vertiges.
  • Fluctuations de la pression artérielle.
  • Désordre de la fonction des organes internes.
  • Nausée, brûlures d'estomac, vomissements.
  • Perte d'équilibre
  • Faiblesse musculaire suivie d'une atrophie.
  • Trouble des organes pelviens.

Pourquoi est-ce dangereux?

Kystes - pathologie, dont le danger dépend de la taille et de l'emplacement de l'éducation. La progression de la maladie est une compression dangereuse de la moelle épinière avec le développement de son dysfonctionnement. En l'absence de traitement spécifique, le patient peut devenir invalide en raison d'une perturbation des membres et des organes internes.

Quel médecin traite un kyste de la moelle épinière?

Pour traiter les kystes de la colonne vertébrale, les patients doivent contacter les neurochirurgiens et les neurologues. Parallèlement au développement de la pathologie des organes internes, des spécialistes appropriés sont invités à suivre une thérapie: cardiologue, pneumologue, gastro-entérologue et autres.

Diagnostics

Le diagnostic des kystes rachidiens est basé sur l'analyse des plaintes, l'anamnèse de la maladie. La présence de facteurs provoquants dans le passé du patient aide à établir la cause du problème.

Pour une vérification précise de l'utilisation du kyste:

  • Tomographie informatisée (CT).
  • Examen aux rayons X de la colonne vertébrale dans différentes projections.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM).
  • Échographie des disques intervertébraux et des zones pathologiques.

Ces méthodes de visualisation contribuent à l'établissement de la localisation et de la taille des tumeurs.

Traitement

Le traitement des formations kystiques aux premiers stades implique l’utilisation de procédures et de médicaments pour prévenir la progression de la maladie. Préparations utilisées de vitamines B, C, pentoxifylline. Le but est la normalisation de la circulation sanguine locale.

L'anesthésie joue un rôle important. Afin de minimiser l’inconfort, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés - diclofénac, ibuprofène.

L'intervention chirurgicale est une méthode d'élimination radicale du kyste. L'efficacité du traitement dépend de la localisation de la pathologie. Il est assez difficile de se débarrasser des kystes chez les patients atteints de syringomyélie. En outre, nécessite l'utilisation de médicaments pour stabiliser le patient.

Prévention

La prévention spécifique des kystes spinaux n'existe pas. Pour prévenir le développement d'une pathologie, il est nécessaire de minimiser l'influence des facteurs provoquants.

Recommandations:

  • Limitation du travail physique.
  • Nutrition complète.
  • Traitement opportun des pathologies infectieuses.

Kystes de la colonne vertébrale - un problème qui menace le patient avec un handicap. Pour prévenir la progression de la pathologie, il est nécessaire de consulter un médecin à temps. Dans la plupart des cas, il est possible de normaliser l'état du patient et d'améliorer sa qualité de vie.

Tout sur le kyste de la moelle épinière

Sous le kyste en médecine, il est communément admis que la cavité est formée dans la tige de la moelle épinière, qui est remplie de liquide céphalo-rachidien ou de liquide céphalo-rachidien. La pathologie est souvent localisée dans la colonne vertébrale supérieure ou cervicale.

Le contenu

Le kyste se réfère aux maladies chroniques progressives du système nerveux. Il a les propriétés de croître, de grossir et de presser le cerveau de l'intérieur.

La maladie est considérée comme rare et a un caractère bénin. Cependant, lorsqu’ils sont exposés à certains facteurs, la formation peut évoluer en cancer.

Afin de choisir une méthode de traitement adéquate et de déterminer les complications possibles, le médecin traitant doit établir le type de kyste de la moelle épinière. La forme de la maladie peut être différente en fonction de la structure de la tumeur et de son emplacement.

Kyste syringomyélique

Une telle cavité est généralement petite. En cours de développement, il se transforme en tissu cartilagineux de structure dense. Avec la localisation du kyste syringomyélique de la moelle épinière dans la région cervicale, le patient ressent une douleur intense dans la zone à problèmes.

Kyste hydromyélique

L'éducation peut être à la fois innée et acquise. Il se caractérise par son développement rapide et son remplissage rapide en liquide. Peut causer un œdème cérébral.

Kyste dermoïde

La pathologie a acquis du caractère. Le développement se fait lentement et est localisé dans les tissus mous des méninges. La maladie affecte généralement les enfants et les jeunes de 10 à 20 ans. La cavité est remplie de sueur et de sécrétions sébacées.

Kyste d'alcool

Il s'agit d'une maladie congénitale dans laquelle une tumeur est remplie de liquide céphalo-rachidien. Le développement se produit en raison de l'expansion de l'une des racines de la moelle épinière, après une maladie ou une blessure.

Les causes

Le kyste de la moelle épinière peut être congénital ou acquis tout au long de la vie. Dans le premier cas, des violations se produisent lors du développement du tissu chez le fœtus. Ce sont les blessures pendant la grossesse, les situations stressantes chez la mère ou les avortements précédemment transférés.

Par sujet

Quel est dangereux neurome cerveau

  • Maxim Dmitrievich Gusakov
  • Publié le 1 septembre 2018 14 novembre 2018

Les causes les plus courantes de kystes acquis sont les maladies différées et l'exposition à des facteurs externes, à savoir:

  • processus inflammatoires qui déclenchent des changements dans les tissus de la colonne vertébrale;
  • les blessures et les ecchymoses qui perturbent le fonctionnement naturel de la moelle épinière;
  • des charges excessives régulières sur la colonne vertébrale et leur répartition inégale (cela s'applique en particulier aux athlètes et aux personnes dont le travail est associé au travail physique);
  • mode de vie sédentaire, adhésion prolongée au repos, surpoids;
  • hémorragie dans la colonne vertébrale;
  • maladies infectieuses, ainsi que des dommages causés à l'organisme par des parasites (par exemple, l'échinocoque).

En outre, le développement d'un kyste de la moelle épinière devient souvent la conséquence d'une anesthésie spinale précédemment utilisée.

Les symptômes

Les signes distinctifs de la maladie dépendent en grande partie de la localisation du foyer pathologique et peuvent différer d’un cas à l’autre. Lorsqu'un kyste de la moelle épinière est situé dans la région cervicale, la cavité ne grossit généralement pas et ne présente souvent pas de symptômes prononcés.

Cependant, en cas d’augmentation, une personne peut observer un certain nombre de sentiments négatifs:

  • douleur dans le cou avec une intensité variable;
  • changements soudains de la pression artérielle, vertiges, maux de tête;
  • restriction de mouvement et engourdissement des doigts.

Si un kyste de la moelle épinière se développe dans la région thoracique, les symptômes peuvent être différents en raison de la forte probabilité d’interaction négative avec les organes internes. Les plus communs sont:

  • sensation de pression dans la région thoracique pendant le mouvement;
  • violation du processus de déglutition, nausée, brûlures d'estomac;
  • sensation d'insuffisance cardiaque
  • tension musculaire du dos;
  • pincement des nerfs intercostaux.

Les symptômes communs de cette maladie comprennent une atrophie musculaire, des changements de la démarche, une baisse de la qualité de la vision, des convulsions, une perte de conscience à court terme.

Diagnostics

Pour diagnostiquer un kyste de la moelle épinière, une première consultation est effectuée avec un neurologue, qui peut identifier des anomalies dans le fonctionnement du système locomoteur et une perte de sensation. Si nécessaire, des examens supplémentaires sont désignés.

À l'aide de rayons X, vous pouvez déterminer la présence d'une violation des structures osseuses, l'ostéoporose. Cependant, les images ne peuvent pas détecter de cavités dans la moelle épinière. Pour cette raison, l’utilisation des rayons X n’est désignée que comme outil d’enquête auxiliaire.

La myélographie est considérée comme une méthode de diagnostic plus informative. Son essence réside dans l’introduction d’un agent de contraste dans l’espace sous-arachnoïdien et dans la radioscopie. Grâce aux images obtenues, les spécialistes sont en mesure d'évaluer l'état de la moelle épinière, de ses racines et de son enveloppe, ainsi que d'identifier des foyers pathologiques.

Comment traiter un kyste de la moelle épinière?

Contenu:

Un kyste de la moelle épinière est une cavité dans la tige de la moelle épinière, ou dans la moelle épinière elle-même. Une telle cavité est généralement remplie de liquide et résulte d’une blessure ou d’une maladie. Ainsi, l’apparition de telles formations est caractéristique de la syringomyélie et des lésions de la moelle épinière.

Pourquoi de telles formations apparaissent-elles?

La syringomyélie est l’une des maladies à l’apparition de telles cavités.

En général, les kystes se forment assez rarement. Dans la moitié des cas, il s'agit d'une anomalie congénitale, mais pour des raisons inconnues à ce jour, les kystes de ce type commencent à augmenter à l'adolescence ou à partir de 20 ans. Souvent, ces enfants ont des défauts dans le développement d'autres systèmes du corps. Mais les maladies, les tumeurs et les blessures sont des causes encore plus courantes.

La syringomyélie est l’une des maladies à l’apparition de telles cavités. Cependant, cette maladie n’est pas toujours acquise, elle peut être congénitale ou acquise. Dans le même temps, la forme congénitale est plutôt rare, mais familiale, elle touche les représentants masculins âgés de 25 à 40 ans. La forme acquise résulte d'une lésion tuberculeuse de la moelle épinière, d'un traumatisme ou d'une complication d'anesthésie de la colonne vertébrale.

Le kyste sparingomyélique, qui apparaît à la suite du développement de cette maladie, est généralement assez volumineux et peut affecter à la fois la moelle épinière et la médulla.

Quels sont les symptômes du kyste de la moelle épinière?

À mesure que le kyste grossit, une faiblesse musculaire et une spasticité commencent à apparaître.

Le kyste, situé dans la moelle épinière, commence progressivement à le pincer de l'intérieur. Après la formation d'un kyste commence à augmenter progressivement, "grandir" le long de celui-ci, pour atteindre une taille suffisamment grande. Dans le même temps, cette formation peut apparaître dans n'importe quelle partie de la colonne vertébrale, mais la plus courante est un kyste de la moelle épinière de la région cervicale.

Habituellement, les cellules qui perçoivent la température et la douleur sont les premières à souffrir, raison pour laquelle les brûlures et les coupures sont courantes chez les personnes malades (ce qui est tout à fait naturel, étant donné le manque de sensibilité à ces facteurs). À mesure que les kystes se développent, d'autres symptômes de nature neurologique commencent à apparaître. Cela se manifeste principalement dans le travail des jambes - il y a une faiblesse dans les muscles, la spasticité. Après un certain temps, les muscles qui devraient être gérés par la moelle épinière touchée commencent à s'atrophier.

Dans le cas général, il faut se méfier des symptômes tels que:

  • perte de sensibilité à la douleur et à la température;
  • l'apparition de paresthésies, de troubles de la sensibilité (sensation de brûlure ou de froid);
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • augmentant progressivement la faiblesse musculaire;
  • avec l'apparition de maux de tête fréquents, une sensation de pulsation dans la tête, une augmentation de la pression;
  • quand il y a un acouphène pendant l'audition normale ou une déficience auditive;
  • déficience visuelle (taches avant la vision, vision double);
  • avec parésie périodique ou constante du bras ou de la jambe;
  • avec perte de conscience soudaine, apparition de convulsions;
  • perturbation de l'appareil vestibulaire (perturbation de la marche, équilibre).

Comment le diagnostic est-il effectué et quel est le traitement dans de tels cas?

Le médecin présume de la présence de kystes pour le développement des symptômes décrits ci-dessus. Pour clarifier le diagnostic est généralement réalisée l'imagerie par résonance magnétique, mais si nécessaire, vous pouvez obtenir par les résultats de la tomodensitométrie ou la myélographie. En règle générale, ces études peuvent déterminer avec précision la présence d'un kyste, son emplacement et sa taille.

Si des symptômes de compression cérébrale apparaissent, on parle alors de chirurgie

Comme il est impossible d'éliminer complètement un kyste de la moelle épinière, les médecins dont l'évolution de la maladie est lente préfèrent utiliser des tactiques d'attente complétées par un traitement symptomatique. Ainsi, les analgésiques sont utilisés pour soulager les syndromes douloureux, les médicaments pour soulager la spasticité, l'arthropathie, etc. Ainsi, lors du diagnostic d'un kyste de la moelle épinière, le traitement a généralement un caractère symptomatique et de soutien.

Ainsi, au cours du traitement, des procédures physiothérapeutiques, des massages et des exercices thérapeutiques peuvent être utilisés activement. Mais leur tâche dans ce cas est de maintenir les muscles du «patient» dans un état normal, de ne pas leur permettre d’atrophier. Il est également important que la spasticité n'augmente pas en raison du stress exercé sur les muscles.

Si des symptômes de compression cérébrale apparaissent, on parle alors de chirurgie. Il est presque impossible d'extraire un kyste en totalité, aussi, dans la plupart des cas, la tâche d'un neurochirurgien est de pomper le liquide contenu dans le kyste. De ce fait, sa taille diminue, respectivement, l'effet de compression de la moelle épinière disparaît. Dans ce cas, c’est une opération assez risquée, mais sans elle cela ne fonctionnera pas. Si l'opération n'a pas été effectuée à temps, le risque que des dommages graves au système nerveux soient irréversibles augmente brusquement.

À propos, vous pouvez également être intéressé par les matériaux GRATUITS suivants:

  • Livres gratuits: "TOP 7 exercices néfastes pour les exercices du matin, à éviter" | "6 règles d'étirement efficace et sûr"
  • Restauration des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose - Vidéo gratuite du webinaire, qui a été réalisée par le docteur en thérapie du sport et en médecine sportive - Alexander Bonin
  • Cours gratuits sur le traitement des maux de dos dispensés par un médecin certifié en physiothérapie. Ce médecin a développé un système de récupération unique pour toutes les parties de la colonne vertébrale et a déjà aidé plus de 2 000 clients souffrant de divers problèmes de dos et de cou!
  • Vous voulez apprendre à traiter un nerf sciatique? Ensuite, regardez attentivement la vidéo sur ce lien.
  • 10 éléments nutritionnels essentiels pour une colonne vertébrale en bonne santé - dans ce rapport, vous apprendrez ce que votre régime alimentaire quotidien devrait être afin que vous et votre colonne vertébrale gardiez toujours un corps et un esprit en bonne santé. Information très utile!
  • Avez-vous l'ostéochondrose? Ensuite, nous recommandons d'explorer des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose lombaire, cervicale et thoracique sans médicament.

Kyste de la moelle épinière - comment diagnostiquer et ce qui est dangereux

Kyste de la moelle épinière est un type de pathologie dans laquelle une cavité est formée dans la moelle épinière ou son tronc. En règle générale, cette cavité est remplie d'un certain fluide. Un kyste peut survenir à la fois dans la colonne cervicale et dans la région thoracique. Le kyste, situé dans la moelle épinière, se dilate progressivement, ce qui force le cerveau à se coincer de l'intérieur. La pathologie se développe et peut atteindre une taille incroyablement grande, remplissant une énorme partie du corps.

Intéressant! C'est à cause de la croissance que les cellules commencent à souffrir, puis le reste des organes. Les cellules sont toujours responsables des manifestations douloureuses et de la perception de la température. Ainsi, lorsqu'elles sont affectées, le patient perd sa sensibilité. Par conséquent, les personnes souffrant d'un kyste dans la moelle épinière subissent souvent des coupures et des brûlures.

Causes et symptômes de la formation de kystes

La formation d'un kyste de la moelle épinière est congénitale et acquise. Dans le premier cas, un kyste peut être hérité et généralement par la ligne masculine. Aussi étrange que cela puisse paraître, dans son enfance, elle ne montre aucun signe et ne commence à se développer qu’à l’adolescence ou après 20 ans. Dans le second cas, la pathologie survient dans le contexte d'une blessure au dos ou en raison de tels problèmes:

  1. Syringomyélie
  2. Tuberculose médullaire.
  3. Comme une complication après une anesthésie de la colonne vertébrale.

Les symptômes d'un kyste dépendent en grande partie de la localisation de la pathologie, de sorte que les signes peuvent être différents.

Les symptômes d'un kyste situé dans la colonne cervicale

Si le kyste de la moelle épinière cervicale est petit, il peut ne pas apparaître du tout. En se développant, les symptômes suivants sont observés:

La douleur et le resserrement du dos et des articulations au fil du temps peuvent avoir des conséquences désastreuses - limitation locale ou complète des mouvements dans l'articulation et la colonne vertébrale, pouvant aller jusqu'à l'invalidité. Les personnes qui ont appris de l'expérience amère utilisent un remède naturel recommandé par l'orthopédiste Bubnovsky pour soigner les articulations. Lire plus »

  1. Une sensation de douleur dans le cou lorsque vous vous déplacez. Ils peuvent être de toute intensité.
  2. Douleur irritante aux mains.
  3. Sensation de tension dans le système musculaire du cou.
  4. Vertiges.
  5. Syndrome de douleur dans le cerveau.
  6. La pression artérielle baisse.
  7. Engourdissement et fourmillements dans les doigts des membres supérieurs.

Les symptômes d'un kyste situé dans la colonne vertébrale thoracique

Le kyste de la moelle épinière de la région thoracique se manifeste de la manière la plus polyvalente possible. Le fait est que la colonne vertébrale thoracique interagit toujours avec des organes tels que le cœur, les bronches, les poumons, l'estomac, l'œsophage, les intestins, le foie et la vésicule biliaire. Symptômes:

  1. Syndrome de douleur directement dans la région thoracique lors de mouvements ou de séjours prolongés dans une position
  2. Tension du système musculaire dans le dos.
  3. Douleur dans la cavité abdominale et thoracique.
  4. Manifestations de pseudo-angine.
  5. Imitation hernie.
  6. Neuropathie intercostale.
  7. Si les parties supérieures sont touchées, il est alors possible de régurgiter de la nourriture ou d’avaler avec facultés affaiblies.
  8. Brûlures d'estomac.
  9. Nausée
  10. Mouvement limité
  11. Faiblesse du système musculaire.

Symptômes communs

Les symptômes généraux sont les suivants:

Avez-vous déjà eu des douleurs constantes au dos et aux articulations? À en juger par le fait que vous lisez cet article, vous connaissez déjà personnellement l’ostéochondrose, l’arthrose et l’arthrite. Vous avez sûrement essayé une série de médicaments, de crèmes, de pommades, d'injections, de médecins et, apparemment, rien de ce qui précède ne vous a pas aidé. Et il y a une explication à cela: il n'est tout simplement pas rentable pour un pharmacien de vendre un outil de travail, car il va perdre des clients. Lire plus »

  1. Atrophie musculaire.
  2. La sensation de brûlure ou, au contraire, de froid.
  3. Ondulation accrue.
  4. Des taches apparaissent devant les yeux.
  5. Acuité visuelle temporairement perdue.
  6. Acouphène
  7. Crampes
  8. Perte de conscience
  9. Changer de démarche.
  10. Perte d'équilibre

Diagnostic et traitement

Tout d'abord, lors d'une visite chez le médecin, celui-ci examine le patient et s'intéresse à tous les symptômes qui accompagnent la maladie. Après cela, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou la tomodensitométrie (TDM) est prescrite. Ces méthodes d'enquête vous permettent de déterminer l'emplacement du kyste, sa taille et d'obtenir les informations nécessaires le plus précisément possible.

Après le diagnostic, le traitement est prescrit. En règle générale, il s'agit d'une intervention chirurgicale dans laquelle un kyste de la moelle épinière est enlevé. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de supprimer totalement la pathologie. Les experts ont donc choisi des thérapies de soutien et des tactiques pour éliminer les symptômes. Pour soulager la douleur, des analgésiques sont utilisés.

En outre, le patient doit suivre des procédures physiothérapeutiques, se faire masser et participer à des exercices thérapeutiques complexes. Cela est nécessaire pour maintenir le système musculaire en bon état, sinon il pourrait simplement s’atrophier. Mais il convient de noter que la charge ne doit pas être forte, car la spasticité peut augmenter.

Lors d'une intervention chirurgicale, un neurochirurgien pompe le liquide accumulé dans un kyste situé dans la moelle épinière à l'aide d'un équipement spécial. Ainsi, la taille de la pathologie est considérablement réduite. Bien entendu, une telle opération est considérée comme plutôt compliquée, mais on ne peut pas s'en passer. Parce que des processus irréversibles et des complications dans le système nerveux peuvent se développer.

Types de kystes de la colonne vertébrale et leurs options de traitement

Le kyste rachidien est une tumeur bénigne située dans la colonne vertébrale et contenant de la liqueur. Plus souvent, il affecte les régions cervicale et sacrée. Les phases initiales de sa formation se produisent de manière asymptomatique. Mais à mesure qu'il augmente, le kyste commence à exercer une forte pression sur les terminaisons nerveuses, ce qui provoque l'apparition d'un syndrome douloureux prononcé, qui n'est pas soulagé après la prise d'analgésiques. C'est le signe principal du développement de la pathologie.

Comme le montre la pratique, un kyste est plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées de 20 à 35 ans, ce qui est associé à un effort physique excessif et au surmenage. Cependant, chez les personnes âgées, cela se produit aussi assez souvent, ce qui est causé par "l'usure" du système musculo-squelettique et le développement de maladies des articulations.

À elles seules, les formations représentent une tumeur bénigne dont les parois sont formées de tissu cutané mort. Ils peuvent affecter à la fois la moelle épinière et son tronc. Dans de rares cas, ces formations affectent la colonne vertébrale elle-même, caractérisée par l'apparition d'une petite bosse sur le dos, sous la peau.

Cliniquement, un kyste se manifeste par un syndrome douloureux prononcé, pouvant survenir simultanément dans plusieurs parties de la colonne vertébrale. Cependant, dans la pratique médicale, il y a eu des cas où de telles tumeurs ne se sont pas manifestées du tout, malgré leur grande taille.

Les kystes vertébraux peuvent se former dans différentes parties du dos. Cependant, le tératome de la colonne cervicale ou lombo-sacrée est diagnostiqué plus souvent chez les patients. En même temps, ils présentent un tableau symptomatique marqué, accompagné non seulement de douleurs dans le dos, mais aussi d’une fatigue rapide, de troubles du système nerveux central, de changements de la démarche, etc.

De nombreux facteurs peuvent provoquer la formation de néoplasmes dans la colonne vertébrale. Parmi ceux-ci, les plus courants sont les blessures, les hémorragies et les troubles hypodynamiques du tissu osseux.

Il est à noter que les formations sur le dos peuvent être non seulement acquises, mais aussi congénitales. Et dans ce dernier cas, des perturbations anormales dans la formation des tissus de l'embryon pendant la période de développement prénatal jouent un rôle important. Cependant, ces formations ne sont généralement pas diagnostiquées immédiatement après la naissance. Pour la première fois, ils commencent à se manifester à l'âge de 14-17 ans. Pourquoi cela se produit, les experts ne peuvent toujours pas justifier. Mais il faut dire qu'en présence d'une pathologie congénitale, les patients ont d'autres troubles dans le développement des organes et des systèmes internes, qui, d'ailleurs, sont détectés dans les premiers mois après la naissance.

Les causes des kystes acquis sont beaucoup plus grandes. Parmi eux:

  • Tumeurs de la colonne vertébrale.
  • Blessures (fractures, ecchymoses).
  • Inflammation du tissu rachidien résultant de maladies articulaires.
  • Dystrophie de la colonne vertébrale, se développant sur le fond d'activité réduite.
  • En surpoids.
  • Hémorragies, etc.

Parler de ce qui est un kyste dans la colonne vertébrale et des symptômes qui le caractérisent, on ne peut pas en dire plus sur les conséquences possibles d’une tumeur. Le fait est que ces formations sont caractérisées par une croissance active. La quantité de liqueur ou de liquide hémorragique augmente constamment, ce qui entraîne un étirement de leurs parois et une pression croissante sur les tissus voisins. Et comme toute la colonne vertébrale est criblée de terminaisons nerveuses, elles subissent également des processus pathologiques.

Sous une pression constante, les racines nerveuses sont endommagées et meurent, ce qui entraîne une diminution de la sensibilité de la peau et des membres inférieurs. C'est-à-dire qu'une personne cesse de ressentir de la douleur, de s'exposer à des températures chaudes ou froides, etc. On note également des engourdissements et des crampes fréquents.

De plus, si vous ne traitez pas le kyste en temps voulu, cela peut entraîner un déplacement des disques intervertébraux et leur déformation (une saillie se produit). Et c'est le développement dangereux de nombreuses maladies, parmi lesquelles la scoliose, l'ostéochondrose, etc.

En outre, tous les néoplasmes, y compris ceux de la colonne vertébrale, peuvent devenir enflammés et s'infecter. Et ceci est lourd avec le développement de la septicémie et de l'abcès. Ces conditions sont très dangereuses car, en quelques heures, elles peuvent être fatales.

Par conséquent, sachant qu’un tel kyste et ce qui le rend dangereux, chaque personne devrait être plus attentive à sa santé et devrait consulter un médecin immédiatement lorsque les premiers signes de développement d’une pathologie apparaissent.

Kyste dans la colonne cervicale

Comment traiter un kyste de la colonne cervicale

Il est important de savoir que le diagnostic d'un kyste de la colonne cervicale est effectué directement par un neurochirurgien et consiste en un examen complet. Tout d'abord, les antécédents de la maladie sont collectés, les causes de la maladie sont déterminées et les plaintes des patients sont prises en compte. En outre, un spécialiste procède à un examen de la colonne vertébrale, y compris la palpation, qui repose sur une évaluation de la gravité du processus pathologique, des troubles de l'activité physique et de la sensibilité, de la gravité de la douleur.

De plus, des examens supplémentaires sont nécessaires: résonance magnétique ou tomodensitométrie de la colonne cervicale, radiographie de la lésion dans plusieurs projections, échographie de la colonne vertébrale. En outre, il est recommandé d'effectuer une myélographie afin de déterminer la perméabilité du canal rachidien, ainsi qu'une électromyographie pour évaluer directement l'état des racines de la colonne vertébrale. Montre le passage d'un examen général et biochimique des analyses de sang et d'urine.

En règle générale, le traitement du kyste cervical cervical est complexe et repose sur le soulagement de l'état du patient et la prévention de possibles complications graves. Le traitement d'un kyste dans cette partie de la colonne vertébrale peut être effectué par des méthodes conservatrices et chirurgicales. Le traitement médical conservateur des kystes est effectué avec de petites tailles, en l'absence de sensations douloureuses prononcées et consiste en la nomination de repos au lit, une nutrition complexe avec une grande quantité de vitamines, de calcium et de phosphore, de protéines.

En outre, l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires, tels que "Dikloberl". L'utilisation d'analgésiques, tels que "Analgin", "Voltaren", "Baralgin" est indiquée. De plus, l'utilisation de hondoprotecteurs, qui réduisent les processus dystrophiques dans les tissus osseux et cartilagineux, est considérée comme obligatoire: «Don», «Alflutop», «Artrofoon». Il est conseillé d'introduire des analgésiques: "lidocaïne", "novocaïne".

Les méthodes physiothérapeutiques suivantes peuvent aider à lutter contre un kyste de la colonne cervicale: massages thérapeutiques et gymnastique visant à renforcer les muscles du dos et à soulager le syndrome douloureux aigu; la phonophorèse, qui améliore le processus de guérison, réduit l'enflure, a un effet analgésique et anti-inflammatoire; réflexologie.

Afin d'éliminer la compression de la moelle épinière et des racines de la colonne vertébrale, de restaurer l'activité motrice, d'améliorer la circulation sanguine, un kyste de la colonne cervicale est enlevé par une intervention chirurgicale. Fondamentalement, les kystes sont principalement gros. Après le diagnostic, le neurochirurgien détermine le volume et le type d’opération. En règle générale, la destruction du kyste se produit méthode de ponction à l'aide d'instruments endoscopiques et microchirurgicaux.

Kyste de la moelle épinière # 8212; comment diagnostiqué et dangereux

Kyste de la moelle épinière est un type de pathologie dans laquelle une cavité est formée dans la moelle épinière ou son tronc. En règle générale, cette cavité est remplie d'un certain fluide. Un kyste peut survenir à la fois dans la colonne cervicale et dans la région thoracique. Le kyste, situé dans la moelle épinière, se dilate progressivement, ce qui force le cerveau à se coincer de l'intérieur. La pathologie se développe et peut atteindre une taille incroyablement grande, remplissant une énorme partie du corps.

Intéressant! C'est à cause de la croissance que les cellules commencent à souffrir, puis le reste des organes. Les cellules sont toujours responsables des manifestations douloureuses et de la perception de la température. Ainsi, lorsqu'elles sont affectées, le patient perd sa sensibilité. Par conséquent, les personnes souffrant d'un kyste dans la moelle épinière subissent souvent des coupures et des brûlures.

Causes et symptômes de la formation de kystes

La formation d'un kyste de la moelle épinière est congénitale et acquise. Dans le premier cas, un kyste peut être hérité et généralement par la ligne masculine. Aussi étrange que cela puisse paraître, dans son enfance, elle ne montre aucun signe et ne commence à se développer qu’à l’adolescence ou après 20 ans. Dans le second cas, la pathologie survient dans le contexte d'une blessure au dos ou en raison de tels problèmes:

  1. Syringomyélie
  2. Tuberculose médullaire.
  3. Comme une complication après une anesthésie de la colonne vertébrale.

Les symptômes d'un kyste dépendent en grande partie de la localisation de la pathologie, de sorte que les signes peuvent être différents.

Les symptômes d'un kyste situé dans la colonne cervicale

Un outil qui va soulager les douleurs au cou et au dos, soigner l'ostéochondrose est devenu possible! Lire plus

Si le kyste de la moelle épinière cervicale est petit, il peut ne pas apparaître du tout. En se développant, les symptômes suivants sont observés:

  1. Une sensation de douleur dans le cou lorsque vous vous déplacez. Ils peuvent être de toute intensité.
  2. Douleur irritante aux mains.
  3. Sensation de tension dans le système musculaire du cou.
  4. Vertiges.
  5. Syndrome de douleur dans le cerveau.
  6. La pression artérielle baisse.
  7. Engourdissement et fourmillements dans les doigts des membres supérieurs.

Les symptômes d'un kyste situé dans la colonne vertébrale thoracique

Le kyste de la moelle épinière de la région thoracique se manifeste de la manière la plus polyvalente possible. Le fait est que la colonne vertébrale thoracique interagit toujours avec des organes tels que le cœur, les bronches, les poumons, l'estomac, l'œsophage, les intestins, le foie et la vésicule biliaire. Symptômes:

  1. Syndrome de douleur directement dans la région thoracique lors de mouvements ou de séjours prolongés dans une position
  2. Tension du système musculaire dans le dos.
  3. Douleur dans la cavité abdominale et thoracique.
  4. Manifestations de pseudo-angine.
  5. Imitation hernie.
  6. Neuropathie intercostale.
  7. Si les parties supérieures sont touchées, il est alors possible de régurgiter de la nourriture ou d’avaler avec facultés affaiblies.
  8. Brûlures d'estomac.
  9. Nausée
  10. Mouvement limité
  11. Faiblesse du système musculaire.

Symptômes communs

Les symptômes généraux sont les suivants:

  1. Atrophie musculaire.
  2. La sensation de brûlure ou, au contraire, de froid.
  3. Ondulation accrue.
  4. Des taches apparaissent devant les yeux.
  5. Acuité visuelle temporairement perdue.
  6. Acouphène
  7. Crampes
  8. Perte de conscience
  9. Changer de démarche.
  10. Perte d'équilibre

Diagnostic et traitement

Tout d'abord, lors d'une visite chez le médecin, celui-ci examine le patient et s'intéresse à tous les symptômes qui accompagnent la maladie. Après cela, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou la tomodensitométrie (TDM) est prescrite. Ces méthodes d'enquête vous permettent de déterminer l'emplacement du kyste, sa taille et d'obtenir les informations nécessaires le plus précisément possible.

Elena Malysheva: Les douleurs au cou et au dos disparaissent instantanément! Une découverte marquante dans le traitement de l'ostéochondrose.

Après le diagnostic, le traitement est prescrit. En règle générale, il s'agit d'une intervention chirurgicale dans laquelle un kyste de la moelle épinière est enlevé. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de supprimer totalement la pathologie. Les experts ont donc choisi des thérapies de soutien et des tactiques pour éliminer les symptômes. Pour soulager la douleur, des analgésiques sont utilisés.

En outre, le patient doit suivre des procédures physiothérapeutiques, se faire masser et participer à des exercices thérapeutiques complexes. Cela est nécessaire pour maintenir le système musculaire en bon état, sinon il pourrait simplement s’atrophier. Mais il convient de noter que la charge ne doit pas être forte, car la spasticité peut augmenter.

Lors d'une intervention chirurgicale, un neurochirurgien pompe le liquide accumulé dans un kyste situé dans la moelle épinière à l'aide d'un équipement spécial. Ainsi, la taille de la pathologie est considérablement réduite. Bien entendu, une telle opération est considérée comme plutôt compliquée, mais on ne peut pas s'en passer. Parce que des processus irréversibles et des complications dans le système nerveux peuvent se développer.

Nous vous invitons à vous familiariser avec le choix des cours GRATUITS et du matériel actuellement disponible:

  • Didacticiels vidéo gratuits d'un médecin agréé qui exerce la thérapie pour éliminer les maux de dos. L'auteur des leçons est un médecin qui a mis au point une méthode unique de restauration et de traitement de toutes les parties de la colonne vertébrale. Le nombre de patients qui ont déjà réussi à aider avec des problèmes de dos et de cou a plus de 2000!
  • Êtes-vous en train de pincer un nerf sciatique? Voulez-vous récupérer et guérir cette maladie? Assurez-vous de regarder la vidéo sur ce lien.
  • Les 10 composants nutritionnels les plus essentiels pour la santé de toute la colonne vertébrale - un rapport sur ce lien vous indiquera ce que votre régime alimentaire quotidien devrait être pour que votre colonne vertébrale et tout votre corps soient en bonne santé.
  • Souffrez-vous d'ostéochondrose? Nous vous recommandons vivement de vous familiariser avec les traitements efficaces de l'ostéochondrose cervicale et thoracique sans l'aide de médicaments.
  • 20 conseils sur la façon de soigner l'ostéochondrose à la maison sans médicament - obtenez un enregistrement d'un séminaire gratuit.

Kyste rachidien: types de la maladie et leur clinique

Un kyste spinal est une masse bénigne qui ressemble à un sac rempli de sang ou de liquide. Ils sont localisés dans la colonne vertébrale.

Les causes de la maladie

Tous les types de kystes sont congénitaux ou acquis.

  1. La cause des kystes congénitaux est une violation du développement des tissus dans l'embryon.
  2. Acquis:
    • une hémorragie;
    • dommages et blessures;
    • charges excessives;
    • inflammation des tissus;

Symptômes principaux

Les symptômes des kystes de la colonne vertébrale au stade initial de leur développement sont pratiquement absents. Lorsque la maladie commence à progresser, se présenter:

  • Divers troubles neurologiques (chair de poule, engourdissement des extrémités).
  • Douleur dans le dos dans la zone du kyste, qui augmente avec les mouvements.
  • Mouvement limité.
  • Trouble de l'appareil vestibulaire.
  • Déformation de la colonne vertébrale.
  • Il peut y avoir des maux de tête, des vertiges.
  • Il y a des cas où le travail des organes pelviens est perturbé.

Diagnostic et méthodes de traitement

Le diagnostic d'un kyste est effectué en réalisant tout un ensemble d'études. Les obligatoires sont:

Le traitement des kystes est effectué exclusivement par voie chirurgicale. Cette opération est assez difficile, elle doit donc être effectuée par un chirurgien qualifié et expérimenté.

Caractéristiques néoplasmes périneuraux

Le kyste périneural de la colonne vertébrale est, dans ses principaux cas, une maladie congénitale de la colonne vertébrale, caractérisée par une compression des nerfs spinaux qui provoque une douleur aiguë. La bulle de kyste est remplie de liquide et se situe pour la plupart dans le bas du dos et le rachis sacré.

Les excroissances périneurales de petite taille sont pratiquement asymptomatiques. Avec une croissance de plus de 1,5 cm, la compression de la racine de la colonne vertébrale commence et il y a:

  • Douleur pendant le mouvement ou immobilité prolongée dans les fesses, région lombo-sacrée.
  • Douleur dans l'abdomen
  • Maux de tête
  • L'émergence de paresthésies "fourmis".
  • Picotements et pieds douloureux.
  • Trouble de la vessie.
  • Constipation
  • Faiblesse possible dans les jambes, boitant.

Les enquêtes principales et obligatoires comprennent:

  • Tomographie par ordinateur.
  • IRM
  • Si nécessaire, effectuez un diagnostic différentiel, électroneuromyographie.

Les petits kystes, d’une taille inférieure à un centimètre, n’ont pas besoin de traitement urgent, car ils sont asymptomatiques et ne causent pas de gêne chez la personne. Cependant, il ne sera pas superflu d’être examiné et de déterminer les causes de l’occurrence. Un peu plus tard, vous devrez effectuer une étude de contrôle pour identifier la dynamique de la croissance, le cas échéant.

Le traitement des petits kystes est généralement conservateur. Les anti-inflammatoires sont prescrits par les médecins, en physiothérapie (sauf contre-indication).

Si le kyste a une taille plus grande et qu'il y a diverses perturbations dans le fonctionnement des organes humains, une intervention chirurgicale est effectuée pour pomper le liquide et infuser une composition adhésive spéciale.

Au cours de l'opération, il existe un risque de lésions au cerveau du dos, des adhérences peuvent se développer, une méningite postopératoire, une récurrence de la maladie est possible. Par conséquent, l'intervention chirurgicale doit être effectuée par un chirurgien expérimenté et uniquement après une évaluation en profondeur du risque et de l'effet.

Particularités du kyste de liqueur rachidienne

Le kyste des boissons alcoolisées de la colonne vertébrale est une lésion bénigne du canal rachidien situé entre la membrane arachnoïdienne et la surface du cerveau.

Les symptômes

Les principaux symptômes d'un kyste incluent:

  • douleur chronique dans la colonne vertébrale, qui ne peut être soulagée qu'avec l'aide d'analgésiques;
  • démarche faible et instable.

Diagnostics

Diagnostic du kyste du liquide céphalo-rachidien produit avec:

Traitement

Dans le traitement du kyste de la PPC, les opinions des médecins ne sont pas sans équivoque. Si elle a une taille importante ou tardive, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Les petits kystes dans certains cas se résolvent d'eux-mêmes. Ils sont asymptomatiques et dans la plupart des cas, ils ne nécessitent pas de traitement.

Pour le traitement appliquer:

Après traitement, une rééducation, des mesures préventives et un mode de vie sain sont recommandés.

Kyste synovial de la colonne vertébrale

Kyste sitovial de la colonne vertébrale est une hypertrophie sébique ou une hernie des sinus des articulations et est situé sur la surface postérolatérale du canal rachidien.

Les principaux facteurs de risque de maladie comprennent:

  • Anomalies congénitales.
  • Processus inflammatoires.
  • Blessures.
  • L'instabilité des articulations.
  • La présence d'arthrose et de polyarthrite rhumatoïde.

Lorsqu'un kyste apparaît, consultez un spécialiste. Le traitement est prescrit conservateur (prescrire des médicaments anti-inflammatoires, physiothérapie) ou une intervention chirurgicale.

Caractéristiques du kyste de la colonne vertébrale lombaire

Le kyste de la colonne lombo-sacrée ne présente de symptômes que dans les grandes tailles en raison de la compression des racines de la colonne vertébrale. Principales manifestations:

  • Douleur sévère ou douloureuse dans la colonne vertébrale.
  • Troubles neurologiques (chair de poule, engourdissement à l'aine et aux membres inférieurs).
  • Violation de la mobilité de la colonne vertébrale.

Caractéristiques du kyste de la colonne cervicale

Ce type de kyste ne s'accompagne pas toujours d'une manifestation clinique et est le plus souvent détecté par hasard.

Les symptômes d'un kyste de la colonne cervicale peuvent être les suivants:

  • Apparition de douleur dans la partie supérieure de la colonne vertébrale qui, lors des mouvements, augmente.
  • Douleur des membres supérieurs et engourdissement des doigts.
  • Tension des muscles du cou.
  • Maux de tête et vertiges.

Diagnostics

Le diagnostic est réalisé en effectuant une imagerie par résonance magnétique de la colonne cervicale, dans laquelle on détermine plus précisément la localisation du kyste, la relation avec les racines nerveuses et la moelle épinière, des anomalies étant détectées.

Dans certains cas, une radiographie de la région cervicale est réalisée et une tomographie par ordinateur est également utilisée.

Traitement

Il existe deux types de traitement:

Avec un traitement conservateur sont prescrits:

  • Porter un collier.
  • Anti-inflammatoires.
  • Décongestionnants.
  • Pommade anti-inflammatoire topique.
  • Patchs transdermiques.
  • Activités de physiothérapie.
  • Blocus.
  • Exercice thérapeutique.